Pour illustrer une chanson évoquant les enjeux de la technologie, Muse a décidé de créer un clip géré par une « intelligence artificielle » (lire : un algorithme). Elle recherche des extraits de vidéos en ligne, et les assemble pour les faire correspondre aux paroles du morceau.

On savait déjà que l’intelligence artificielle était capable de scénariser un court-métrage. Alors pourquoi ne pas la laisser prendre les commandes d’un clip musical ? C’est sur cette technologie que le groupe britannique Muse a décidé de parier pour illustrer la vidéo de sa chanson Dig Down.

Que fait concrètement cette intelligence artificielle ? Elle recherche des extraits de vidéos, récupérées dans les méandres du net, où l’on peut apercevoir des personnalités politiques, artistiques ou bien des journalistes. L’IA cherche à faire correspondre les paroles de la chanson du groupe avec le contenu de ces extraits de vidéos.

Mise en abyme

Le choix de recourir à une intelligence artificielle n’a rien d’anodin, puisque le clip original évoque lui-même les conséquences de la technologie dans un monde dystoptique où ce sont les médias qui ont le pouvoir.

Le clip de Muse est mis à jour quotidiennement, avec de nouveaux extraits de vidéos que l’intelligence artificielle sélectionne en fonction des occurrences avec les paroles de Dig Down. Ces extraits sont ensuite regroupés pour créer une vidéo que le groupe qualifie de « lyrique », où chaque parole est prononcée par une personne différente.

Un patchwork de vidéos trouvées en ligne

Pour réaliser cette vidéo, le groupe s’est tourné vers Branger Briz, une agence de développement, qui espère contribuer par cette réalisation à faire de l’AI une pratique artistique avant-gardiste.

Pour regarder le clip de Muse, vous pouvez faire un tour sur le site du groupe.

Partager sur les réseaux sociaux