Coup dur pour Tidal : Kanye West aurait décidé de rompre son contrat avec la plateforme de streaming musical détenue par Jay-Z. L'artiste estime que le service lui doit 3 millions de dollars, notamment pour avoir contribué à ramener de nouveaux abonnés.

Tidal nage en plein paradoxe : le service n’a jamais été aussi valorisé et, dans le même temps, aussi en mauvaise santé qu’aujourd’hui. L’outsider musical doit encaisser un coup dur : le très probable départ de Kanye West. Le rappeur américain a décidé de rompre son contrat avec la plateforme de streaming musical.

Le service acquis par Jay-Z en 2015 doit en effet plus de 3 millions de dollars à l’artiste. Kanye West a fait appel à ses avocats afin de résilier son contrat avec Tidal. Une rupture que l’entreprise refuse visiblement d’accepter.

Kanye West aurait apporté 1,5 million d’abonnés

Kanye West fait partie des premiers artistes qui ont rejoint la plateforme lors de son rachat par Jay-Z ; son album The Life of Pablo avait même été diffusé en exclusivité sur Tidal. Kanye West fait valoir le fait que cet album a apporté 1,5 million de nouveaux abonnés au service, une réussite qu’il estime devoir être accompagnée d’une compensation financière.

Tidal

Autre grief évoqué par Kanye West : Tidal lui devrait également des sommes supplémentaires à la suite de la diffusion de vidéos exclusives. De son côté, Tidal répond que Kanye West n’a jamais produit de telles vidéos, et menace d’entamer des poursuites contre le rappeur s’il se retire de la plateforme.

Informations à prendre avec des pincettes, toutefois : pour l’instant, ni Tidal, ni Kanye West n’ont fait de commentaire au sujet de la résiliation du fameux contrat.

Partager sur les réseaux sociaux