Pokémon Go s'apprête à faire peau neuve à l'approche de son premier anniversaire. Au programme : une simplification des Arènes et l'intégration de raids coopératifs pour capturer des créatures rares.

À l’approche de son premier anniversaire — en juillet prochain –, Pokémon Go, qui comptabilise plus de 750 millions de téléchargements, espère bien reconquérir les joueurs lassés tout en incitant les plus fidèles à poursuivre leur chasse aux créatures.

La dernière mise à jour annoncée, dont le déploiement est attendu dans les prochains jours, apporte son lot de modifications et d’ajouts importants aux mécaniques principales du jeu.

Niantic

Les arènes font peau neuve

Si vous aviez abandonné la conquête des arènes, ces spots défendus par un joueur prêt à tout pour défendre son territoire, par lassitude de vous heurter à une série de Pokémon surpuissants (Dracolosse et autres Leuphorie), réjouissez-vous : leur fonctionnement est au cœur de la mise à jour. Celle-ci a d’ailleurs entraîné leur fermeture temporaire à compter d’aujourd’hui.

Désormais, les maîtres d’arène ne pourront pas intégrer le même Pokémon plus d’une fois dans leur équipe : finis les doublons de créatures surpuissantes. Ils est en revanche autorisé de constituer une équipe comptant jusqu’à 6 créatures, toutes visibles dès la consultation du lieu. Les dresseurs qui s’y frotteront feront face aux Pokémon dans leur ordre d’intégration à l’arène plutôt que par le niveau croissant jusqu’ici en vigueur (du plus faible au plus fort).

Enfin, la conquête des arènes sera simplifiée puisqu’à chaque fois qu’un Pokémon du maître des lieux sera battu, il perdra des points de motivation, ce qui aura pour conséquence de diminuer son nombre de Points Combat (PC) pour les affrontements suivants. Quand la barre de motivation est réduite à zéro, le Pokémon quitte l’arène. À l’inverse, elle peut regagner en points de motivation grâce aux baies données par les membres de la même équipe.

Des raids coopératifs pour capturer des Pokémon rares

Outre cette refonte, les arènes peuvent désormais « tournoyer » comme n’importe quel PokéStop : une fois par jour, les dresseurs y obtiennent ainsi un ticket de raid. Celui-ci leur permet de se confronter à l’œuf qui apparaît sur une arène le temps de faire éclore un Pokémon très rare et puissant (souvent à plus de 19 000 PC),comme un Tyranocif.

Les chances de vaincre ce « boss » seul(e) étant proches de zéro, l’idée est de vous adjoindre l’aide des dresseurs environnants (20 maximum) pour le mettre KO et ainsi avoir l’occasion de le capturer. Comment ? À l’aide d’une Pokéball spéciale qui s’obtient après avoir battu des arènes et s’utilise uniquement lors de ces raids coopératifs. Les joueurs les plus performants seront récompensés : « Si vous réussissez à vaincre le Boss du Raid dans les 5 minutes du temps imparti, vous aurez une chance d’attraper un Pokémon plus fort que la normale ! »

L’idée de cette collaboration particulière entre joueurs est née des phénomènes de groupe observés tout autour du monde, comme l’explique Edward Wu, responsable de la programmation logicelle de Pokémon Go, à GamesBeat : « Les boss de raid sont une nouvelle mécanique de coop […]. L’été dernier, on voyait des groupes de gens se rendre dans des parcs ensemble, entre amis ou en famille, et désigner des lieux en disant : « Hé, il y a un Pokémon que tu devrais attraper là-bas« . […] Rien n’était dit clairement, tout était implicite. Désormais nous voulons récompenser les joueurs de leur coopération [avec ce système] ».

Le retour des arènes dans le jeu marquera le déploiement de la mise à jour.

Outre ces nouveautés, Pokémon Go s’apprête à accueillir les très attendus Pokémon légendaires, dont l’arrivée est prévue pour cet été.

Partager sur les réseaux sociaux