Pepe the Frog est victime d'une nouvelle mort : après l'infanticide perpétré par son créateur il y a quelques mois, c'est au tour d'une autorité des smartphones de bannir la grenouille. L'App Store a fait de Pepe un contenu banni des applications pour iOS : pour la firme, l'amphibien est désormais répréhensible.

Victime des nouvelles guidelines de l’Apple App Store, Pepe the frog est désormais un « contenu répréhensible  » selon Cupertino. La grenouille, mème déchu, spoliée par l’extrême-droite américaine, connaît la fin de son caractère équivoque. Ancien mème sympa et sans caractère politique, la grenouille a subi les affres de sa réutilisation par l’extrême-droite américaine d’abord, puis occidentale ensuite.

Fin d’une ambiguïté

Apple a exprimé sa sentence alors que le jeu Pepe Scream était soumis à l’App Store pour publication. La société a rejeté la proposition expliquant à l’éditeur Spirit Realm Games : « Votre app contient des images et références à Pepe the frog, qui est considéré comme un contenu répréhensible. avant de préciser : Il serait approprié de retirer les références et changer l’image de votre app.  »

La mort de Pepe, par Matt Furie son créateur. (Tumblr)

Devenu symbole antisémite pour une organisation de prévention du racisme (ADL) aux États-Unis, puis un mème tué par son propre créateur Matt Furie, Pepe connaît depuis la campagne de Donald Trump une véritable descente aux enfers. Il est assurément une des premières victimes de la bataille sémiologique menée par les trolls politiques.

Son accaparement en tant que symbole politique a radicalement changé la nature de ce qui n’était, au départ, qu’un personnage de cartoon. Longtemps ambigu, le mème est aujourd’hui de plus en plus classifié comme un symbole d’extrême droite au point de se voir banni de nombreuses plateformes.

Partager sur les réseaux sociaux