We Are Social et Backlight Studios s'associent avec Renault pour développer une expérience de « Social VR » permettant à 4 joueurs de plonger dans une même réalité virtuelle. Un outil promotionnel, certes, mais également une petite expérimentation, qui explore les différents potentiels de la VR.

La réalité virtuelle se cherche encore un avenir aujourd’hui et pourtant, le potentiel de la VR existe bel et bien : l’agence marketing We Are Social compte bien l’explorer.

Elle a ainsi proposé au constructeur automobile Renault une idée originale : concevoir une expérience en réalité virtuelle tournée vers le social, en permettant à 4 personnes de participer au même jeu. En conceptualisant dans un spot «  la Zone  », un état mental où l’être humain se dépasse, l’agence s’est alors lancée dans le développement de Pitstop Challenge, une courte expérience où l’on incarne l’un des quatre techniciens responsablent de changer les roues d’une Formule 1 lors d’un circuit.

On a pu tester cette courte expérience, pour découvrir ce concept de VR sociale — qui s’annonce comme la prochaine révolution des réseaux sociaux — et pour voir un peu les possibilités qu’il pouvait offrir. Pneus qui crissent et collaboration dans l’urgence sont au programme.

Changer des roues en synchronisation

Pitstop Challenge se joue donc à quatre. Dans une pièce adaptée — dans le cas présent, les bureaux de We Are Social —, les joueurs enfilent alors le matériel et découvrent l’intérieur d’un garage où une voiture les attend. Une première phase de tutoriel s’occupe alors d’expliquer le but du jeu : changer la roue le plus rapidement possible à l’aide d’un tourne vis et d’une pile de roues neuves. La manipulation est évidente : il faut d’abord dévisser la roue, la retirer, en mettre une nouvelle et re-visser derrière.

Au sein du jeu, on peut ainsi voir ses collègues techniciens, tout du moins la tête et les mains, en pleine action. L’occasion de jeter quelques roues sur les autres, histoire de les gêner dans leurs tâches. Mais la plaisanterie est de courte durée, puisque deux nouvelles phases de jeu vont s’enchaîner, cette fois-ci en plein circuit ! Tous ceux qui ont déjà pu voir un changement de pneu lors d’un grand prix de Formule 1 le savent : le but est d’être le plus rapide et efficace possible pour que le pilote ne perde pas trop de temps dans sa course.

© Backlight Studio

L’immersion est assez réussie, avec un soin apporté aux textures et toujours cette sensation étrange d’être coupé du monde dans cette réalité alternative. Malgré des polygones et certains rendus assez loin de ce qu’on peut observer sur un jeu comme Batman Arkham VR, la sensation d’urgence à l’arrivée du bolide est impressionnante malgré un gameplay des plus simples. D’autant que l’idée est que, si l’un des quatre joueurs n’est pas dans les temps, le bolide repartira en boitant. Ce n’est pas arrivé lors de cette seconde phaase, malgré une roue avant quelque peut ballottante.

La troisième phase entend nous faire pleinement rentrer dans cette « Zone  » décrite, avec un effet de ralenti souligné par l’apparition d’une pluie épaisse et dont le rendu est plutôt classe. Aucun problème là aussi, puisque cette séquence laisse même un tout petit peu plus de temps pour changer les roues. L’expérience s’achève alors, ne durant qu’un peu moins de dix minutes. Si elle ne se révèle pas révolutionnaire, elle ouvre malgré tout un champ des possibles assez intéressant.

© Backlight Studio

Du Social VR avant d’être une pub VR

Développé par Backlight Studio en à peine un mois, Pitstop Challenge est un joli défi en termes de conception et révèle surtout son intérêt dans le potentiel collaboratif de ses situations. Pouvoir jouer à plusieurs en VR permet de sortir de l’individualisme inhérent du casque pour faire rentrer le groupe dans cette nouvelle réalité, rappelant le potentiel dans le futur des communications, notamment. En l’état, la collaboration demandée par cette expérience est minime, mais assez concrète pour imaginer de vraies expériences multijoueur.

Dévoilée en avant-première au dernier Grand Prix de Melbourne, cette expérience se réserve pour l’instant à une présentation dans toutes les étapes de la saison régulière de F1 cette année. Un contexte d’autant plus immersif que le bruit des machines défilant sur l’asphalte est bel et bien réel, à quelques kilomètres.

© Backlight Studio

Stéphane Maguet, Head of Creative Technology chez We Are Social et responsable de ce projet VR, semble beaucoup plus fasciné par le potentiel de la Social VR que par le fait de promouvoir une marque, en l’occurrence Renault : « Internet est véritablement devenu populaire grâce au social et aux réseaux sociaux. On pense que ça peut être la même chose avec la VR. » Mark Zuckerberg likes.

En l’état, Pitstop Challenge est un joli coup pour l’agence et le développeur, qui s’offrent une expérience assez originale afin de pouvoir explorer le potentiel de la VR. On peut imaginer une version plus complète, avec plusieurs modes de jeu et différents véhicules, tout en restant dans cette idée de mécanique collaborative, en essayant même de la pousser un petit peu plus loin. Une petite expérience que l’on conseille si vous avez l’occasion de passer dans l’une des prochaines étapes de la saison F1.

Partager sur les réseaux sociaux