Netflix comporte plus de 70 000 catégories cachées, non visibles sur l'interface principale. Nous avons sélectionné les plus pertinentes, qu'elles donnent accès à des contenus difficilement trouvables autrement ou simplifient la recherche dans des sous-genres spécifiques.

Sur Netflix, un simplement changement d’URL permet d’accéder à des catégories et sous-catégories cachées, qui n’apparaissent pas dans l’interface principale. Celles-ci contiennent de fait des œuvres moins mises en avant dans le catalogue mais qui méritent pourtant le détour.

L’astuce est très simple : il suffit d’ajouter à la fin de l’URL « http://www.netflix.com/browse/genre/ » la combinaison de chiffres correspondant à la catégorie souhaitée.

Pour accéder à la catégorie de son choix, il suffit de se référer aux listes complètes disponibles en ligne — en anglais, mais fonctionnant sur la version française. Autre recours possible : des extensions pour navigateur qui facilitent la tâche. Et pour bénéficier de ces contenus cachés hors navigateur, sur les différentes applis Netflix disponibles (comme sur PS4), créer une playlist avec les URL en question réglera cet obstacle, comme le conseille Geekzone.

Mais nous avons préféré sélectionner, parmi ces sources cachées, celles qui valent vraiment le détour : soit parce qu’elles donnent accès à un contenu vraiment introuvable ou très peu accessible par ailleurs (alors que certaines se recoupent essentiellement avec les catégories visibles), soit parce qu’elles permettent de découvrir des sous-catégories insolites mais non dénuées d’intérêt. Le tout en évitant au maximum les catégories qui se recoupent avec celles mises en avant par Netflix.

netflix

La musique à l’honneur

Code : 1701

La musique manque cruellement parmi les catégories principales de Netflix : elle compte pourtant sa sous-catégorie cachée, riche en documentaires sur différents artistes. De Bruce Springsteen à Metallica en passant par Sharon Jones et Keith Richards, les musiciens sont à l’honneur de différents genres de contenus : rétrospective de carrière, suivi en tournée, rencontre des fans…

Sans oublier la sous-catégorie « Concerts » (3278), de Justin Timberlake à la famille Chedid, même si cette section se recoupe avec la précédente, l’algorithme confondant visiblement documentaires et concerts.

Le trio Japon, Corée, Inde

Code : 10398 (Japon)

Si la catégorie « Films japonais » reprend tous les films et séries d’animation déjà disponibles dans la catégorie bien visible « Animation japonaise », elle inclut aussi deux œuvres (difficilement trouvables par ailleurs) : The Birth of Saké, un documentaire sur la préparation de l’alcool emblématique — qui parlera aux spectateurs comblés par Your Name — et Qu’est-ce que le manzai ? !. , qui retrace le parcours d’un occidental déterminé à maîtriser cette forme de comique japonais très codifiée et difficilement descriptible. Pour ce faire, il devra suivre des cours et apprendre la langue.

D’autres catégories par pays proches se cachent aussi derrière leur code, offrant un panorama plus précis que l’offre initiale de Netflix (Allemagne/Amérique Latine/Asie/Australie/Espagne/Royaume-Uni/Scandinavie) :  coréennes (5685) ou encore indiennes (10463).

Comédies dramatiques

Code : 869 

La catégorie ne révèle pas forcément des œuvres cachées, mais permet en revanche de trouver plus facilement toutes les comédies « dramatiques » au sens (très) large voulu par Netflix.

La plateforme y réunit en effet pêle-mêle les one-man shows à l’humour noir (Jeremy Ferrari), les comédies aux tonalités un peu plus sombres (comme Dark ShadowsGremlins, Comment tuer son boss ?) ou décalées (Il est de retour, sur Hitler).

Les films d’horreur par sous-genre : serial killer, en mer…

Code : 8646 (tueurs en série)

Les amateurs de films d’horreur qui souhaitent personnaliser leur recherche sur Netflix se trouvent limités à deux sous-catégories pour le moins vagues : « films d’horreur gore » et « horreur et surnaturel ».

Les codes cachés offrent un tri bien plus précis, qu’il s’agisse des films de « slashers et tueurs en série » (8646) ou d’horreur en mer (« films d’horreur sur les abysses » qu’on pourrait renommer « Sharknado » tant la série de films y domine ; 45028).

Sans oublier, pour ceux qui veulent dédramatiser leur angoisse ou se moquer du genre , la catégorie « Comédies d’horreur » avec notamment Shaun of the Dead.

Science-fiction (avec extraterrestres) et super-héros

Code : 3327 (aliens)

Comme les fans de films d’horreur, les férus de science-fiction peuvent regretter de voir leur choix au sein des sous-catégories visibles assez limitées.

La section « SF et aliens » regroupe tout ce qui a trait de près ou de loin aux extraterrestres : Star Trek, Men in Black, Starship Troopers

La combinaison 1568, prometteuse sur le papier puisqu’elle concerne « action, SF et fantastique » interprète la science-fiction au sens très large… mais présente l’avantage d’inclure plusieurs films de super-héros disponibles sur Netflix (Watchmen, Batman, Hellboy), ainsi que quelques classiques vraiment représentatifs de la SF, comme Terminator ou La Planète des singes.

À noter que les super-héros ont le droit à leur propre sous-section : 10118.

Ballon rond et coups de manchette

Code : 4370

Karaté Kid, documentaire sur 20 ans de l’équipe de France de football ou sur Pelé, Space Jam… entre films cultes du genre à la comédie dramatique romantique sur l’agent sportif Jerry Maguire (incarné par Tom Cruise), la sous-catégorie brasse large et ne rate rien de ce genre trop peu mis en avant sur Netflix, simplement représenté par une sous-partie « documentaires sportifs ».

Séries (vraiment) policières

Code : 26146 

Étrangement, Netflix ne compte pas de sous-catégorie « policier » dans sa partie dédiée aux séries. Manquement corrigé avec le code 26146, qui permet de compiler ce genre prolifique… et de le distinguer des « thrillers » proposés par le service,  beaucoup plus inclusifs.

Au programme notamment : Sherlock, Luther, Broadchurch ou encore Elementary.

À lire sur Numerama : Netflix, CanalPlay, Amazon Video, OCS  : comparatif des offres de streaming vidéo

Partager sur les réseaux sociaux