Chaque week-end, c'est la compilation de l'actualité de la propriété intellectuelle et de ses dérives, concoctée par Lionel Maurel et Thomas Fourmeux.

Cette semaine, le Copyright Madness revient sur une affaire qui sent le fromage, Burger King et PayPal qui ont des problèmes avec les lettres de l’alphabet et Tinder qui s’enflamme pour une pauvre appli. Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Copyright Madness

Mal élevé. Le studio Wargaming, connu pour son jeu World of Tanks, a visiblement un peu de mal à accepter les critiques. Il a en effet menacé de plainte pour violation du droit d’auteur le vidéaste SirFoch pour avoir publié une vidéo dans laquelle il critique vertement la sortie d’un nouveau char premium, en lâchant au passage quelques jurons bien sentis. SirFoch faisait pourtant partie d’un programme de contributeurs communautaire (« Communitiy Contributors ») leur permettant d’avoir accès en exclusivité à des contenus. Depuis, Wargaming et SirFoch se sont excusés, mais c’est encore un bel exemple de la manière dont le copyright peut être facilement détourné à des fins de censure.

World of Tanks
World of Tanks

Mauvais goût. La cuisine restait jusqu’à présent l’un des rares secteurs créatifs à échapper au copyright, dans la mesure où les recettes ne sont pas soumises au droit d’auteur. Mais les choses pourraient changer, car un fabricant hollandais de fromage blanc aux herbes se plaint d’un concurrent qu’il accuse d’avoir copié son produit. Il demande à se voir reconnaître un droit d’auteur… sur le goût du fromage ! Cela paraît à première vue délirant, mais l’affaire va aller jusque devant la Cour de justice de l’Union européenne. Avalanche de dérives en vue si le copyright vient se loger au fond des casseroles !

fromage-blanc
CC stu_spivack

Trademark Madness

Seul au monde. Certains sont prêts à aller très loin pour trouver l’âme sœur. C’est le cas de Shed Simove, qui a décidé de lancer sa propre application personnalisée pour l’aider à faire des rencontres. Problème : il a appelé son application « Shinder » et il a cherché à en obtenir la marque. Cela a immédiatement fait réagir Tinder, qui l’accuse de chercher à semer la confusion dans l’esprit du public. On a donc un géant avec des millions d’utilisateurs qui s’attaque à un pauvre gars, tout seul avec son app ! Pas certain que ça aide le pauvre Shed à sortir de sa solitude…

Tinder

P contre P. Il nous est déjà arrivé plusieurs fois de voir des trolls essayer de s’approprier une lettre de l’alphabet et c’est cette fois la lettre « P » qui y passe. PayPal attaque le site de streaming musical Pandora parce que leurs logos seraient trop proches. Les deux firmes utilisent en effet la lettre « P », l’une en blanc sur fond bleu et l’autre en bleu sur fond blanc. Ceci étant dit, les risques de se tromper entre les deux services paraissent assez limités ! Si PayPal gagne, est-ce que la société s’attaquera ensuite à Pinterest ?

Pandora
Pandora

Manuscrit. Voilà une histoire bien WTF comme on les aime… L’université de Trinity College à Dublin détient dans sa bibliothèque l’un des plus célèbres manuscrits enluminés du pays : The Book of Kells. Pour une raison que nous avons du mal à saisir, ils ont demandé de déposer ce nom comme marque, ainsi que l’appellation « BK Marchandise ». Or, ce dépôt a fortement déplu à… Burger King, qui y voit une reprise de ses initiales ! On se demande qui est le plus tordu dans l’histoire : l’université qui cherche à s’approprier le nom d’un ouvrage vieux de plusieurs centaines d’années ou la chaîne de fast food qui y voit une menace pour sa marque !

burger-king
CC Mike Mozart

Patent Madness

Arroseur arrosé. Avec Apple, nous ne sommes jamais au bout de nos peines. La firme à la pomme est empêtrée dans une affaire de violation de brevets contre l’entreprise Smartflash. Elle l’accuse d’avoir violé trois de ses brevets dans le fonctionnement d’iTunes. Ces brevets reposent sur un système de stockage de données pour payer et télécharger des fichiers. Smartflash réclamait 500 millions de dollars en dommages et intérêts mais Apple a réussi à réduire la somme. Le pire dans cette affaire c’est qu’Apple essaie de faire invalider ces brevets prétextant que ce sont des idées trop abstraites pour être brevetées. Rappelons qu’Apple a déjà breveté les rectangles aux angles arrondis et plus récemment une boîte à pizza circulaire…

apple
CC Beni Krausz

Copyright Wisdom

Soulagement. Diego Gomez est un doctorant colombien en biologie qui risquait la prison pour avoir partagé un papier scientifique sur Internet. Il estimait que cela pourrait être utile à d’autres chercheurs. On apprend cette semaine que la justice colombienne a renoncé à l’envoyer en prison, ce qui constitue un grand soulagement. Mais cette affaire navrante n’est pas terminée, car il y aura certainement appel. Une histoire qui devrait inciter tous les scientifiques à mettre en libre accès leurs publications pour éviter que de telles absurdités se reproduisent…

Sciences
CC Oleg Zaytsev

Le Copyright Madness vous est offert par :

Lionel Maurel

Thomas Fourmeux

Merci à tous ceux qui nous aident à réaliser cette chronique, publiée sous licence Creative Commons Zéro, notamment en nous signalant des cas de dérives sur Twitter avec le hashtag #CopyrightMadness !

Partager sur les réseaux sociaux