Si vous voulez faire plaisir à quelqu'un via Steam, vous serez désormais obligé de le faire au moment de l'achat et uniquement à des proches possédant eux aussi un compte.

Les temps changent et Steam avec. Depuis plusieurs mois, nous assistons à une refonte de certains éléments de la plateforme développée par Valve. Le géant américain a dernièrement revu sa politique en matière de notation des joueurs et il ne va pas s’arrêter en si bon chemin.

Récemment, il s’est attaqué au dossier des cadeaux en introduisant des limitations qui ne vont certainement pas plaire aux utilisateurs mais demeurent un mal nécessaire pour éviter les reventes frauduleuses par des tiers.

Car il est désormais impossible de conserver un cadeau dans son compte pour l’envoyer plus tard à quelqu’un d’autre. Une décision qui, sur le papier, empêchera de profiter des soldes pour acheter un titre que l’on désirerait offrir à l’occasion de l’anniversaire d’un proche. Fort heureusement, une nouvelle option compense cet écueil.

Il faut désormais prévoir

Cela ne veut pas dire que vous ne pourrez plus faire de cadeaux via Steam. Mais, dorénavant, Valve impose de les offrir au moment de l’achat en passant par l’option « Ceci est un cadeau » à l’occasion du paiement. La restriction ne s’arrête pas là : il n’est plus possible d’envoyer le présent par email, ce qui signifie que le destinataire devra forcément posséder un compte Steam. Un changement assez logique mais handicapant si celui ou celle à qui vous voulez faire un cadeau n’a pas encore de compte Steam.

Pour compenser toutes ces mauvaises nouvelles, Valve offre la possibilité de planifier l’envoi du jeu à une date indiquée par l’acheteur, de manière à pouvoir planifier à l’avance votre cadeau pour l’offrir le jour J. Si jamais l’heureux héritier refuse le cadeau, il sera automatiquement remboursé à l’envoyeur. L’opportunité d’offrir des titres entre pays reste toujours d’actualité, bien qu’elle soit soumise à la discrétion des éditeurs.

Tous ces changements sont effectifs dès à présent mais, heureusement, ne sont pas rétroactifs.

Partager sur les réseaux sociaux