Les speedrunners rivalisent d'ingéniosité pour finir The Legend of Zelda: Breath of the Wild le plus vite possible. Une question se pose : les amiibo sont-ils une forme de triche ?

Maintenant que The Legend of Zelda : Breath of the Wild est lâché dans la nature, les speedrunners s’en donnent à coeur joie pour terminer le jeu le plus rapidement possible (sans objectif de complétion). Selon le site speedrun.com, trois d’entre eux sont d’ores et déjà passés sous la barre des 60 minutes, bien aidés par le fait que la dernière quête est disponible quasiment d’entrée (mais il n’est pas conseillé d’y aller pour le commun des mortels). Ceci étant, ces performances de vitesse s’accompagnent de quelques controverses, certains utilisant des artifices pour gagner de précieuses secondes.

Avec ou sans amiibo ?

C’est le dénommé gymmnast86 qui a d’abord battu le boss final de The Legend of Zelda : Breath of the Wild en moins d’une heure (58m 01s). Il a été imité par Orcastraw (58m 06s) puis Venick, le plus rapide des trois avec son chronomètre arrêté à 54 minutes et 5 secondes. Leur point commun ? Ils jouent tous sur Wii U, une console qui ferait gagner 31 secondes par rapport à un run sur Nintendo Switch à en croire Venick (temps de chargement plus rapides). Ce dernier a également expliqué que l’utilisation de la langue allemande permet de gratter 10 secondes. Cela paraît dérisoire mais quand les speedruns s’accumuleront, elles pourraient s’avérer précieuses en cas de départage.

La langue allemande fait gagner 10 secondes

La polémique, donc, viendrait des amiibo. Pour leur partie, Venick et Orchastraw n’ont pas hésité à faire appel à la figurine NFC à l’effigie de Twilight Link (collection Smash Bros.), laquelle fait apparaître un cheval et offre le bénéfice de déplacements moins lents. Un tel bonus fait débat au sein de la communauté : certains y voient un abus, d’autres estiment que le gain est marginal.

SethBling, un speedrunner (1h 12m 25s sur Nintendo Switch), explique, «  Cela permet de gagner quelque chose comme 30 secondes, ce qui est peu eu égard à la variance. Les amiibo peuvent être perçus comme de la triche pour les joueurs occasionnels, mais ils n’impactent pas suffisamment le run.  » Venick estime par exemple avoir gagné entre 40 et 50 secondes avec l’amiibo. Pas si marginal que ça…

Partager sur les réseaux sociaux