De bonnes nouvelles nous viennent de Seattle : en mars, Amazon ajoutera six titres à son catalogue qui s'épaissit doucement. Le service de steaming gratuit pour les abonnés Premium devient lentement mais sûrement incontournable pour les sériephiles.

Lancé en décembre, Amazon Prime Video France rattrape progressivement son retard sur son homologue américain. En mars ce sont six nouveaux titres qui seront ajoutés aux catalogue encore balbutiant du service. Mais entre Transparent et ce mois-ci le très attendu Crisis in Six Scenes de Woody Allen, la plateforme d’Amazon devient de plus en plus indispensable pour les sériephiles.

Rappelons, que nous dressons depuis février un panel des nouveautés du service. À l’instar de Netflix, vous pouvez retrouver le programme de février pour y découvrir notamment la seconde saison de The Man in the High Castle

Hand of God, saison 2 — 10 mars

Pour la première fois, les Français n’auront aucun retard sur les Américains, la deuxième saison de la troublante série juridique Hand of God paraîtra le 10 mars dans le monde entier. Amazon a par ailleurs informé qu’il n’y aura pas de troisième saison pour ce thriller psychologique et moral.

Pour rappel, Hand of God est un show qui met en scène le combat d’un juge qui sombre dans le mysticisme. La série a reçu des critiques très mitigées et ne semble pas avoir conquis le public, de fait, Amazon préfère se concentrer sur d’autres projets à l’avenir. Notons que malgré un scénario tortueux et une qualité inégale, Ron Perlman, le personnage principal, vaut à lui seul un détour grâce à l’intensité d’un jeu récompensé d’un Golden Globe.

Red Oaks, saison 2 — 10 mars

Si Hand of God nous laisse perplexe, Red Oaks est un vrai coup de cœur. Dans la lignée d’un Transparent, cette dramédie chatoyante et inspirée nous berce aux sons des années 1980. Perdu dans le New Jersey, au cœur d’une Amérique qui fait l’éloge des Wasp et fait de Top Gun son film préféré, un petit Country Club réunit la bourgeoisie locale qui rayonne à l’ombre des années Reagan.

Red Oaks est un vrai coup de coeur

Toutefois Red Oaks n’est pas une série politique : c’est d’abord une série intime, une quête identitaire, ce que les anglophones appellent une coming-of-age story, soit l’histoire d’un passage à l’âge adulte. Délicate, estéte et pleine de nostalgie, Red Oaks enchante par une réalisation qui rappelle les débuts de Wes Anderson. Les personnages y sont d’une touchante complexité et leurs destins de loosers-grand-cœur sur fond de Billy Ocean et Culture Club se dégustent sans faim.

Après un été éprouvant, (la première saison), notre héros, David Meyers qui ressemble à s’y méprendre à un Truffaut mal-né, doit renoncer à ses rêves de cinéma et enchaîner les drôles d’expériences qui ponctuent la vie des kids qui veulent savoir qui ils sont, à tout prix.

You Are Wanted, saison 1 — 17 mars

Première série originale produite en Europe, You Are Wanted  est une série 100 % allemande. Produite par Matthias Schweighöfer, qui y tient également le premier rôle, YAW est une série rapport avec le numérique  : comprenez, elle regarde vers Black Mirror. Matthias Schweighöfer habitué des comédies romantiques allemandes, où il règne sans partage en tant qu’acteur masculin star outre-rhin, y interprêtera un père de famille dont la vie sera soudainement renversé par le piratage de ses données.

Le groupe de hackers qui s’en prend à lui commence à colporter d’infamantes rumeurs sur lui, au point que la police fédérale finisse par le suspecter de terrorisme. Le jeune directeur d’hôtel devra alors remonter à la source de ce piratage pour prouver son innocence avec une seule question en tête ; pourquoi lui ?

One Mississippi, saison 1 — 17 mars

Tig Notaro, humoriste et figure récurrente des séries comiques de The Office à Inside Amy Schumer, prend à nouveau la plume pour Amazon dans One Mississippi qu’elle co-produit avec une myriade de célébrités de l’humour US (Louis C.K. ou encore Diablo Cody — la femme derrière Juno).  Presque autobiographique, cette comédie raconte le retour de Tig dans sa ville natale à cause du décès de sa mère.

Mais une fois de retour dans le Mississippi, l’actrice va retomber dans son passé et redécouvrir son histoire familiale sous un œil nouveau. Série sur le deuil et sur l’identité, One Mississippi touche grâce une justesse qui n’omet jamais de se parer d’humour.

 Crisis in Six Scenes, saison 1 — 24 mars

Woody Allen rejoint le petit écran. Incroyable mais vrai, le réalisateur de Manhattan s’essaie à la série, non sans quelques tensions, grâce à Amazon. Loin d’être reçue avec enthousiasme par la critiqueCrisis in Six Scenes est une drôle de machine dont on ne voit pas toujours les enjeux.

Toutefois, Allen réunissant au petit écran Miley Cyrus, Elaine May ou encore John Mangaro dans une comédie qui fleure bon les 60’s, c’est déjà une raison d’être curieux.

Good Girls Revolt, saison 1 — 31 mars

Cette série est librement inspirée de The Good Girls Revolt, un roman documentaire de la journaliste Lynn Povich sur l’affaire qui a secoué la rédaction de News of the Week en 1969 lorsque les rédactrices du média ont décidé de lutter contre le sexisme de leur entreprise, allant jusqu’à porter plainte contre leur boss.

Véritable fresque de la fin des années 1960, avec ses contradictions, ses révolutions fragiles et ses luttes acharnées, Good Girls Revolt réveille les consciences et rappelle avec vigueur que certaines luttes ne sont pas finies. PS : Non, ce n’est pas qu’une série pour journaliste, c’est également une superbe histoire d’émancipations, de coups durs et de tourments intimes.

Partager sur les réseaux sociaux