Valve lancera prochainement trois jeux en réalité virtuelle. Et pas des petites expériences intéressantes cinq minutes.

Alors qu’on attend tous la venue d’un Portal 3 et d’un Half Life 3, Valve a annoncé le développement en cours de pas moins de trois jeux s’appuyant sur la réalité virtuelle. Et quand on dit jeux, on dit vrais jeux, pas des petites expériences à même de démontrer les capacités et apports de la technologie, à l’instar de The Lab. C’est Gabe Newell, fondateur de la firme, qui s’est chargé de partager la bonne nouvelle à l’occasion d’une conférence de presse organisée dans les locaux situés à Seattle. En parallèle, des expérimentations sur le hardware continuent.

Le rêve Portal 3 en VR ?

Gabe Newell explique ainsi, « L’une des questions que vous pourriez nous poser est ‘Pourquoi est-ce que nous faisons toujours du hardware ?’ Donc, pour le moment, nous faisons trois jeux VR. Et nous pouvons aussi faire du hardware en parallèle. C’est quelque chose que fait Miyamoto, n’est-ce pas ?  » En citant le génial créateur japonais, il appuie sur le fait que cela « permet de créer de meilleurs divertissements pour les gens. » Pour autant, cela ne ne veut en aucun dire que Valve lancera effectivement son propre casque de réalité virtuelle, d’autant que c’est un marché à marge infime aux yeux de Gabe Newell.

Il est en tout cas très dithyrambique sur la VR, « On dirait que nous sommes bloqués sur le clavier et la souris depuis trop longtemps et que nous avons l’opportunité de créer des expériences plus intéressantes, nous devons juste étendre ce que nous pouvons faire. Mais il n’est pas question d’être toujours dans le hardware, il faut plutôt miser sur des jeux meilleurs. »

Pour en revenir sur les titres, qui se baseront autant sur les moteurs Unity que Source 2, les paris sont bel et bien ouverts. On rêve certainement tous d’un Portal 3 s’appuyant sur la technologie pour des puzzles avec une immersion à 360 degrés. L’hypothèse d’un Half-Life 3 est déjà moins probable. Left 4 Dead 3 et Team Fortress 3 peuvent également être des éventualités. Affaire à suivre : la hype est lancée.

Partager sur les réseaux sociaux