Les illustrations d'artistes compilées dans le recueil Prosthetic Reality prennent littéralement forme en réalité augmentée sous les yeux du lecteur. Ses créateurs espèrent démocratiser cette nouvelle approche artistique.

Vous avez toujours rêvé de voir les illustrations contenues dans un recueil prendre forme devant vos yeux ? C’est ce que proposent l’artiste Stu Campbell et son partenaire commercial Lukasz Karluk avec leur livre « Prosthetic Reality » (« Réalité en prothèse », une compilation d’œuvres de 45 artistes différents qui s’animent grâce à l’application de réalité augmentée (AR) EyeJack.

Campbell est revenu sur l’origine du projet dans un mail envoyé à Cnet : « Nous avons eu l’idée de ce titre en cherchant à donner une extension numérique à notre réalité. En l’occurrence, nous avons transformé une œuvre d’art imprimée avec une nouvelle couche d’art numérique qui en modifie le sens et l’enrichit.  »

L’artiste reconnaît que ce genre d’expérience est encore assez déroutant, mais il assure que dans un avenir proche, où l’usage des lunettes de réalité augmentée serait répandu, « rechercher ce genre de contenus. » s’avèrerait tout aussi courant.

À la conquête d’une ville entière

Campbell reconnaît ainsi sa grande ambition : « J’aimerais bien couvrir une ville entière avec de l’art en réalité augmentée et intégrer un univers vidéoludique dans mes œuvres pour inciter le public à explorer et interagir avec l’art. »

L’application EyeJack, qui permet d’afficher les œuvre en réalité augmentée, est disponible pour Android et iOS. Campbell avait déjà réalisé un projet similaire en 2014, appelé « Modern Polaxis  », sur l’histoire d’un voyageur du temps paranoïaque, adepte de théories conspirationnistes. L’ouvrage du collectif est aussi disponible dans une exposition d’art à Melbourne, en Australie. Elle pourrait bien voir le jour en Europe.

Partager sur les réseaux sociaux