Vous avez déjà terminé Les Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire ? Tant mieux, le programme Netflix de février arrive avec quelques nouveautés attendues.

Entre les normales saisonnières qui semblent être un lointain souvenir et les pics de pollution, nous commençons à cumuler les bonnes raisons de rester bien au chaud à la maison, avec une tisane et Netflix. L’hiver nous rend si casanier qu’il faut désormais être scrupuleux sur le choix de nos programmes. Alors tentons de voir ce que le service de SVoD réserve à ses abonnés en février.

Et comme chaque mois, vous pouvez également aller piocher dans les nouveautés des mois passés, celles de janvier ou même de décembre 2016. Pour les clients Amazon, avez-vous pensé à découvrir Amazon Prime Video ? Certains séries valent vraiment le coup selon nous. En avant les bingeurs !

Séries

Santa Clarita Diet — 3 février

Ils sont des voisins adorables, des parents presque parfaits et un couple heureux. Pourtant, du jour au lendemain, tout dérape dans cette banlieue pavillonnaire. La toujours hilarante Drew Barrymore devient cannibale, ou zombie, ou un peu des deux… Une comédie légère et glauque qu’on risque de dévorer.

Animes

The Seven Deadly Sins, saison 2 — 17 février

L’adaptation du manga éponyme de Nakaba Suzuki revient pour une deuxième saison sur Netflix. C’est donc le retour du très enjoué Melodias et de la Princesse Elizabeth. Ce shônen d’aventure plébiscité au japon ne cesse de conquérir des fans en France et ailleurs grâce à son univers riche et à ses personnages attachants.

Hunter x Hunter, saison 2, 3 et 4 — 1er février

Grand classique du genre également, Hunter x Hunter dispose enfin d’un nombre conséquent d’épisodes sur Netflix avec l’ajout de trois saisons d’un coup. De quoi découvrir la suite des aventure de Gon, Kirua et les autres aspirants au statut convoité de Hunter dans un monde peuplé de créatures étranges.

Films

Imperial Dreams — 3 février

Imperial Dreams fait partie de ces petites pépites du cinéma indépendant américain qui ont du mal à se frayer un chemin jusqu’à nos salles hexagonales. Sorti en 2014, faute de distributeur, ce film d’auteur qui a pourtant ému le Sundance (où il a reçu le prix du public), mérite donc toute notre attention. Et Netflix le sauve en décidant d’en faire une exclusivité mondiale.

Une belle occasion de découvrir ce drame de Malek Vitthal porté par John Boyega, découvert par le grand public dans Star Wars : The Force Awakens. Rite initiatique en plein Los Angeles, Imperial Dreams n’évite pas les sujets difficiles et plonge la tête la première dans la jeunesse désargentée de la ville des lumières et des rêves.

David Brent : Life on the Road — 10 février

Ricky Gervais ne parvient définitivement pas à tourner la page de l’époque The Office. Plus de dix ans après le début de la série anglaise qui mettait en scène les épopées quotidiennes de David Brent (Ricky G.), l’acteur tente de donner à son personnage un nouveau souffle. Un film 100 % british que l’on réserve aux fans de la série.

Girlfriend’s Day — 14 février

Le jour de la Saint Valentin, Netflix ne pouvait pas s’empêcher de lancer un long-métrage parlant d’amour, des beaux sentiments et de prose énamourée…

Heureusement pour les célibataires et les allergiques aux mièvreries, Girlfriend’s Day est un thriller caustique sur la folle aventure d’un homme qui écrivait les plus belles cartes pour la fête des mères et qui va devoir, à cause du Girlfriend’s Day se pencher sur les lettres d’amour… Mais attention, le concours de la meilleure lettre d’amour attire de drôles de personnages aux intentions obscures.

I Don’t Feel at Home in this World Anymore — 24 février

À peine présenté au Sundance, le film écrit et réalisé par Macon Blair sera rapidement disponible sur la plateforme de streaming, et c’est une bonne nouvelle. On retrouve un casting bien en vogue (Elijah Wood et Melanie Lynksey) au service d’une histoire aussi farfelue que trépidante.

Ruth Kimke est une jeune femme dépressive et profondément lassée par sa vie, mais un jour, alors qu’elle se fait cambrioler, elle décide de combattre le crime. Pour le meilleur et pour le pire…

Documentaires

Abstract : The Art of Design — 10 février

Ils sont à l’origine des légendes, des icônes et du monde tel qu’on le voit et le ressent : ce sont les artistes du design. Ce drôle de mot, utilisé à toutes les sauces, a pourtant une essence.

À travers huit portraits de grands noms de l’univers de la création, Netflix propose une série de documentaires qui semble être au design ce que Chef’s Table est à la gastronomie. Au programme de cette série de rencontres : Tinker Hatfield, créateur de la chaussure Nike, Christoph Niemann, illustrateur, Ilse Crawford, architecte d’intérieur, Platon, photographe, ou encore Ralph Gilles, concepteur automobile.

Chef’s Table, saison 3 — 17 février

Applaudie dans le monde entier, la série documentaire sur la gastronomie revient pour une nouvelle saison. David Gelb reprend la réalisation de ce programme désormais incontournable et part, comme à son habitude, à la rencontre des plus grandes cuisines. Un régal visuel sans égal. De Los Angeles à Baekyasa (Corée du Sud), préparez vous pour six voyages culinaires peu ordinaires.

CHEF’S TABLE

Ultimate Beastmaster — 24 février

Ils sont une centaine. Des athlètes venus du monde entier pour affronter une arène démesurée dans laquelle Silvester Stallone les confrontera à des épreuves toutes plus folles les unes que les autres. Au terme de ces jeux olympiques version Netflix, un seul beastmaster l’emportera.

Ultimate Beastmaster est la seconde télé-réalité du géant de la SVoD.

Paris is Burning — 1er février

Paris is Burning n’est pas seulement un documentaire, c’est un document de légende, une mémoire vivante immortalisée à jamais par un long-métrage qui, à sa manière, a changé le monde et les mœurs.

Sorti en 1990, Paris is Burning est le premier, et peut-être le dernier, documentaire à plonger dans le monde queer d’un New York en ébullition à la fin des années 1980. Loin de l’Amérique puritaine, les quartiers défavorisés de la grosse pomme se lancent dans la plus grande révolution sexuelle de ces trente dernières années. Et au fil des rencontres et des communautés, des Latinos aux afro-Américains, Paris is Burning arpente les milieux qui ont donné naissance au Voguing et aux Drag Balls. Une leçon époustouflante d’art, de contestation des normes et de liberté. À voir, à revoir.

Pour les kids

Tempête de boulettes géantes 1 et 2 — 5 février

Loin d’être un bel objet d’animation, Tempête de boulettes ne brille pas par sa réalisation et sa technique, mais c’est justement cette maladresse presque intentionnelle qui rend grâce à l’esprit dingo de cette franchise.

Très cartoon à l’ancienne, Tempête de boulettes raconte l’histoire d’un drôle d’inventeur qui va faire pleuvoir des hot-dogs… Posant, l’air de rien, des bonnes questions sur nos sociétés d’opulence, notamment alimentaire. Mignon. (Si vous n’êtes pas rassasié par le plat d’ouverture, le second volume devrait combler vos appétits).

Partager sur les réseaux sociaux