La disparition de l'actrice Carrie Fisher, la légendaire Princesse Leia, laisse un grand vide chez Disney. Alors qu'elle devait apparaître dans les deux prochains épisodes de la saga, une rumeur disait que la firme américaine commençait à négocier une utilisation post-mortem de son image. Disney a démenti.

Rogue One a établi un nouveau précédent pour l’univers Star Wars en utilisant l’image de Peter Cushing presque 40 ans après son apparition dans Un Nouvel Espoir et 22 après le décès de l’acteur. Le procédé utilisé pour ramener à l’écran Peter Cushing s’appuie sur des images de synthèse appliquées sur Guy Henry, un acteur anglais.

L’image de Cushing utilisée dans Rogue One

Et c’est également cette technique, qui pose de nombreuses et sérieuses questions de droit et d’éthique, qui aurait pu permettre à Carrie Fisher de faire son apparition dans Star Wars Episode IX, le troisième long-métrage prévu par Disney.

En effet, Disney et LucasFilm estimaient que la Princesse Leia devait intervenir dans les deux films suivant Le Réveil de la Force, où l’on pouvait déjà la retrouver. Et si le tournage des scènes incluant Mme Fisher dans le prochain long-métrage a été terminé avant qu’elle ne décède, il est évident que pour le neuvième épisode, Disney allait devoir faire un choix. Et malgré des rumeurs insistant sur le fait que la firme aurait été en train de commencer à contacter des spécialistes du droit à l’image, ce ne serait pas le cas.

La compagnie s’est fendue d’un communiqué pour mettre fin à toutes les rumeurs, affirmant qu’ils n’utiliseraient pas l’image de Fisher pour la faire incarner par image de synthèse la Princesse Leia ou la Générale Organa. La compagnie a également profité de ce message pour rappeler la profonde tristesse que l’équipe ressent depuis la disparition de Fisher.

Star Wars
Carrie Fisher, dans l’Empire Contre Attaque

 

Partager sur les réseaux sociaux