Amazon annonce l'arrivée d'une nouvelle offre de streaming dédiée aux passionnés de dessins animés japonais. Baptisée Anime Strike, la formule est facturée 4,99 dollars par mois et donne accès à un catalogue d'un millier de contenus.

Les services de vidéo à la demande consacrés aux dessins animés japonais n’ont qu’à bien se tenir ! Un nouveau challenger vient de descendre dans l’arène de l’offre légale dédiée à la production nipponne, et non des moindres, puisqu’il s’agit ni plus ni moins d’Amazon. Le géant du commerce électronique, qui a déjà un pied dans la VOD avec Amazon Video, se renforce aujourd’hui avec Anime Strike.

L’offre, facturée 4,99 dollars par mois après une période d’essai gratuite de sept jours, donne accès à plus d’un millier de contenus venus tout droit du pays du Soleil levant : on trouve des séries télévisées ainsi que des films d’animation, allant des grands classiques à des œuvres beaucoup plus contemporaines. Selon Amazon, le catalogue sera renouvelé en partie chaque semaine.

anime-strike

Pour l’heure, l’offre d’Anime Strike est limitée aux clients américains de l’abonnement Prime. mais on devine que la firme de Seattle réfléchit déjà à son extension dans d’autres pays du monde. Ainsi, le service de streaming de l’Américain est par exemple disponible en France depuis décembre ; sans doute que ses rubriques thématiques comme Anime Strike finiront par traverser l’Atlantique elles aussi.

En France, plusieurs plateformes consacrées à l’animation japonaise existent : on peut citer par exemple Wakanim, Anime Digital Network ou encore Crunchyroll. Toutes proposent une grille tarifaire équivalente à Anime Strike, à savoir 4,99 euros par mois (pour Anime Digital Network, c’est le cas si vous prenez l’abonnement annuel : sinon, l’offre est à 6,99 euros par mois).

Une formule qui ne se détache pas vraiment de la concurrence

Les fonctionnalités proposées par Anime Strike, comme la possibilité de visionner certains épisodes le même jour que celui de leur diffusion au Japon (« simulcast »), existent aussi chez certains concurrents. C’est par exemple ce que proposent Wakanim et Crunchyroll. Même chose pour la publicité : celle-ci n’est évidemment pas présente sur aucune de ces plateformes puisque le client paie déjà pour accéder au catalogue.

À première vue, Amazon ne dispose pas encore d’une quelconque fonctionnalité clé qui lui permettra de surclasser vraiment la concurrence avec Anime Strike. Les prix sont identiques et certains services existent sur toutes les plateformes. Mais Amazon a un atout que ses rivaux n’ont pas forcément : c’est un géant qui pèse des milliards de dollars, ce qui donne une puissance de frappe financière et médiatique incomparable.

Partager sur les réseaux sociaux