Nintendo vient enfin de dévoiler tous les détails sur sa future console, la fameuse Nintendo Switch.

La Nintendo Switch sortira donc le 3 mars 2017 dans le monde. Comme convenu, Nintendo a officialisé la date de lancement de sa future console, présentée  il y a quelques semaines par une courte vidéo illustrant son concept hybride. Nous connaissions le mois depuis la toute première fois où la Switch a été évoquée et c’est durant une conférence diffusée depuis le Tokyo Big Sight que l’illustre constructeur japonais a fini par dévoiler le calendrier, entre autres précisions. Les précommandes ouvriront dès ce matin dans le store situé à New York. En quantités limitées pour appuyer la hype.

Caractéristiques techniques

Mais, bien sur, à deux mois du jour j, Nintendo ne s’est pas contenté d’une simple « date de sortie ». Il en a également dit plus sur cette fameuse Switch, précisant par exemple le catalogue qui l’accompagnera. À noter que la Switch sera region-free, signifiant qu’elle pourra avaler les cartouches achetées à l’étranger, et que le jeu en ligne deviendra payant dès l’automne prochain, comme sur PS4 et Xbox One. Bizarrement, le mode en ligne payant, avec l’abonnement, ne sera disponible au lancement qu’aux États-Unis, au Mexique et au Canada.

Équipée d’un écran tactile, la Switch s’apparente à l’héritière de toutes les précédentes consoles de Nintendo, un concentré de toutes les caractéristiques implémentées au fur et à mesure. On pourra en profiter selon trois modes : TV (via un dock relié en HDMI), tablette posée sur la table avec une béquille et en 100 % mobile. Nintendo parle d’une autonomie comprise entre 2,5 et 6 heures en fonction des jeux et le rechargement s’effectuera via USB-C. La console aura 32 Go de stockage, extensibles par carte SD.

La présentation nous apprend par ailleurs qu’il y aura une puce NFC dans les manettes Joy-Con (rentabilisation des amiibo), par ailleurs équipées d’un accéléromètre, d’un gyroscope et de plusieurs capteurs pour le motion gaming. La fonctionnalité « sharing the joy » permet de prêter l’un des deux à un ami pour en profiter en duo.

Disponible en plusieurs coloris, le Joy-Con pourra être attaché à une dragonne à la façon de la Wiimote. Un bouton de capture pour des screenshots et, plus tard, des vidéos fait également son apparition pour l’aspect social. Les Joy-Con et leurs spécificités seront mises en exergue dans le jeu 1 2 Switch, défini comme très convivial et disponible en même temps que la console. Le Wii Sports de la Switch, en d’autres termes.

Notez enfin que Nintendo a mis le paquet sur le contrôle parental, avec une application pour smartphones dédiée que nous vous détaillons ici. Elle permettra notamment de définir des plages de jeux pour les enfants et de couper la console à distance.

Jeux

ARMS, un jeu de combat profitant des Joy-Con, a également été révélé pour une sortie au printemps prochain. Mais que serait une console Nintendo sans son Mario ? Un dénommé Super Mario Odyssey a été officialisé. Il s’agira d’une aventure en 3D et le célèbre plombier, accompagné d’un drôle de chapeau doté de pouvoirs, se rendra cette fois-ci dans un monde mystérieux. Il n’accompagnera pas la Switch à son lancement et sortira en fin d’année.

Et alors que les fans retenaient leur souffle voyant les minutes se défiler sans aucune mention, The Legend of Zelda : Breath of the Wild a conclu la conférence avec des jolies images et, plus important,une date de sortie : le 3 mars 2017. Le jeu devrait coûter un peu moins de 70 € d’après les prix affichés par Amazon.

Le line-up sera gonflé avec Splatoon 2 (été 2017), Dragon Quest XDragon Quest XI, Dragon Quest Heroes I & II, Xenoblade Chronicles 2, Fire Emblem WarriorsDragon Ball Xenoverse 2, un nouveau Shin Megami Tensei, Skyrim ou encore FIFA. On a aperçu également lors d’une courte vidéo promotionnelle des extraits de Mario Kart, Rayman, Bomberman, Minecraft (évidemment) et Steep. En tout, 80 productions sont actuellement en développement.

Au sortir de la présentation, Nintendo a indiqué que Mario Kart 8 reviendra sur Switch dans une mouture Deluxe, jouable jusqu’à huit en local. En plus de tous les DLC disponible sur Wii U, elle ajoutera des personnages (Inkling Girl, Inkling Boy, King Boo, Dry Bones et Bowser Jr.), des modes compétitifs, des objets (dont le retour de la plume) et des circuits. Le gameplay sera agrémenté par la possibilité de porter deux items en même temps et une option casual pour aider les plus jeunes à rester sur la piste (même en 200cc). Mario Kart 8 Deluxe pourra monter jusqu’à la résolution 1080p en mode TV. Il sera disponible en avril.

Prix et accessoires

Côté prix, autre donnée fondamentale, Nintendo a opté pour tout sauf l’agressivité en le fixant à la même hauteur que les entrées gammes concurrentes (PS4 Slim et Xbox One S 500 Go).  La Switch coûtera 299,99 $ HT, ce qui a été converti en 349 € chez nous, sans jeu, selon Amazon. Après l’avoir annoncée à 299 €, Micromania a augmenté le prix de la console à 330 € en l’espace d’un tweet.

Il y aura deux bundles au lancement. Ils contiendront la même chose — la console, le dock, les deux Joy-Con, un câble HDMI — et se différencieront simplement par la couleur des Joy-Con. Les dragonnes seront même offertes pour ne pas perdre les manettes.

Les accessoires vendus séparément coûteront plutôt cher : les Joy-Con seront proposés à 79,99 € et une manette classique, nommée Pro Controller coûtera 69,99 €. Nous avons détaillé les prix de tous les accessoires à cette adresse.

À lire sur Numerama : Nintendo Switch  : comme d’habitude, les accessoires coûteront un bras

Rendez-vous dès cet après-midi pour découvrir nos premières impressions sur la Nintendo Switch. En parallèle, la firme au plombier diffusera un livestream centré sur ses jeux, dès 15h30.

Partager sur les réseaux sociaux