Arkane ne veut pas répéter les erreurs du passé. Prey devrait donc se lancer sans souci sur PC.

Si Dishonored 2 est considéré, à juste titre, comme l’un des meilleurs jeux de l’année 2016, on ne pourra occulter son lancement sur PC assez bancal. Arkane ne s’était d’ailleurs réfugié derrière aucune excuse et avait assumé les problèmes rencontrés par les joueurs. Les soucis ont été corrigés depuis mais, maintenant, les regards sont tournés vers Prey, le prochain jeu du studio. Face à la méfiance et aux inquiétudes, légitimes et justifiées, le développeur a joué la carte des propos rassurants. La leçon a semble-t-il été apprise mais on verra le jour j.

prey_zerog_qc16

Prey for him

Dans une interview accordée à GameInformer, Raphael Colantonio, co-directeur créatif, est d’abord revenu sur le lancement houleux de Dishonored 2 sur PC. « Pendant le développement, vous ne pouvez pas anticiper les résultats, majoritairement parce qu’il y a énormément de configurations différentes. Malheureusement, c’est comme ça, il a été lancé, il a été patché, et maintenant ça tourne.  » confie-t-il. Il est conscient des erreurs commises et promet une vigilance accrue pour Prey, FPS attendu cette année. Il bénéficiera d’abord d’un contrôle qualité plus long et intense.

Il est également plus confiant pour une raison simple : un changement de moteur graphique. « Dans le cas de Dishonored 2, nous avons créé un nouveau moteur, même s’il était basé sur idTech, il a été quasi refait… Dans le cas de Prey, nous utilisons le CryEngine, soit un moteur qui a déjà été éprouvé.  » En faisant appel à la technologie de Crytek, technologie qui n’a plus à faire ses preuves, Arkane s’assure sans aucun doute une meilleure optimisation et des contrariétés en moins. Il n’y a plus qu’à espérer une réalité collant aux mots.

Partager sur les réseaux sociaux