Amazon s'imagine comme le nouveau câble américain, alors que ce dernier périclite. Le service de streaming dispose désormais d'offres pour Cinemax et HBO, des géants de la télévision privée classique.

Amazon signe un nouveau coup dur pour Netflix et surtout pour le câble américain en ajoutant à son offre Amazon Prime Video deux services de streaming de chaînes payantes : ceux de HBO et de Cinemax.

À partir d’aujourd’hui, les abonnés américains du service de SVoD d’Amazon pourront ainsi souscrire à de nouvelles offres en OTT (over the top) qui leur permettront de jouir des programmes de deux grandes chaînes du câble. Le géant du e-commerce semble déterminer à faire de son offre audiovisuelle ue mastodonte capable de rivaliser avec les abonnements aux chaînes et à ses concurrents de la SVoD.

web_3p-signup-background_primeplus-_cb525936158_

Ainsi, Prime Video propose désormais à ses abonnés un pack HBO à 14,99 $ par mois pour accéder aux programmes de la chaîne payante de Game of Thrones et Westworld en illimité grâce au streaming. C’est donc le même prix qu’un abonnement à HBO Now, le service maison qui propose les mêmes services. Le pack Cinemax coûtera lui 9,99 $ par mois.

Chez le géant du e-commerce on se félicite d’un deal historique. Michael Paull, vice-président de la vidéo chez Amazon explique : « HBO a produit certaines des séries télévisées parmi les plus révolutionnaires, les plus appréciées et les plus récompensées par de multiples distinctions dans l’histoire de la télévision. Les abonnées Prime peuvent désormais regarder les derniers épisodes des succès critiques que sont Game of Thrones ou Westworld sans passer par un abonnement au câble.  »

160819-westworld-s1-blast-06-1920

En ajoutant à son panel de contenus les très appréciées chaînes du câble, Amazon souhaite désormais offrir une solution totale à ses abonnés. Les abonnés pouvaient déjà s’abonner à Showtime, Starz et Comedy Central par le biais de leur interface Prime Video.

Pour les personnes qui quittent le câble, ceux qu’on appelle désormais les cord cutters — et qui sont chaque années des millions — l’entreprise veut offrir une alternative clef en mains et bien moins chère que les onéreux abonnements télé. Aux États-Unis, où Amazon possède même sa propre box, la Fire TV, le scénario du tout-en-un du divertissement séduira assurément de nombreux abonnés et marginalisera encore Netflix, qui lui fait cavalier seul.

Partager sur les réseaux sociaux