Avec un programme plus calme que celui de septembre, la SVoD de Canal entame l'automne avec quelques frissons et des classiques.

Comme sur Netflix, Canalplay nous a préparé quelques frissons et films terrifiants pour l’automne, ainsi que la deuxième saison d’une websérie bien française, Gabriel. Peu de nouvelles séries ce mois-ci mais quelques classiques pour les veillées d’octobre arrivent sur le service de SVoD français. Voilà de quoi préparer ces soirées au chaud.

Vous pouvez également retrouver nos guides de la SVoD de Canal pour juillet et septembre.

Séries

Gabriel, saison 2 — 24 octobre

Une des web séries les plus originales de France, dont la première saison avait vu le jour sur Dailymotion, a signé avec Canalplay pour être en exclusivité sur le service de SVoD. Les aventures mystérieuses pleine de fantômes de Gabriel reprennent, et le jeune homme, dans une réalisation toujours aussi propre, sera conduit en Bretagne sur les traces de ses parents. Une teen série d’horreur bien franchouillarde, mélangeant revenants et drames familiaux.

Trapped, saison 1 — 3 octobre

La série scandinave, après avoir fait sensation sur France 2 et Netflix, arrive sur Canalplay. Les abonnés pourront profiter de ce huis-clos policier ultra-rythmé et glacial. Dans un petit village islandais, un crime suspect emmène la police dans des drames toujours plus complexes pendant qu’une tempête coupe le territoire du reste du monde. Un bon thriller et une couleur locale islandaise bien servie.

Cougar Town, saison 1 à 6 — 24 octobre

La série de Courtney Cox, avec Courtney Cox, à voir pour Courtney Cox.  La comédie d’ABC arrive en intégralité sur Canalplay : vous avez donc rendez-vous avec les plus ou moins attachantes cougars de la comédie, dans laquelle se mêle angoisse du temps qui passe, sexualité et gaffes un peu lourdes.

Films

In Fear — 24 octobre

Un film angoissant, qui porte plutôt bien son titre, à regarder pour être sûr de craindre l’arrivée d’Halloween. Présenté à Sundance, ce survival est bien classique mais sa réalisation devrait satisfaire les plus tatillons. Un couple est entraîné dans leurs pires cauchemars alors qu’ils sont enfermés dans leur voiture. Road-trip infernal au montage implacable, In Fear est à réserver aux moins froussards.

360 — 3 octobre

La Ronde de Schnitzler est une de ces pièces qui ne s’oublient pas et qui inspirent toujours autant les metteurs en scène. Si l’adaptation de Max Ophuls reste légendaire, cette nouvelle ronde, plus moderne et internationalisée ne manque pas d’arguments, notamment esthétiques. Soutenue par des acteurs impliqués et convaincants, que Meirelles saisit avec maitrise, l’adaptation fragile prend son envol en beauté.

Will Hunting — 10 octobre

Une étude psychologique écrite par Matt Damon alors au sommet de sa gloire et réalisée avec brio par Gus Van Sant. Robin Williams y interprète un psy troublant, qui s’attachera, dans des dialogues excellents, à percer le mystère de Will Hunting. Un jeune homme brillant et rebelle qui est prêt à tout pour échapper à la normalité.

J’ai tué ma mère — Disponible

À l’occasion de la sortie de Juste la fin du monde, il est temps de revenir sur les racines du cinéma de Dolan à travers son tout premier film (réalisé alors que Xavier a seulement 20 ans). Dans J’ai tué ma mère, le cinéaste le plus brillant de sa génération, écrit, réalise et joue ce qu’on devine être son propre rôle. Bouillonnant de milles idées et d’un perfectionnisme audacieux, le premier film de Dolan trace les débuts d’une carrière aussi fulgurante que passionnelle. Et raconte avec une modernité brûlante une histoire de haine dans laquelle chacun grandit.

Une pure affaire — 24 octobre

Un peu de légèreté pour ceux qui n’aiment guère les films d’horreur pour cette fin octobre. François Damiens, sous la réalisation d’Alexandre Coffre, nous joue une comédie à la Breaking Bad. Néanmoins, on retrouve ici un personnage houellebecquien, avec une vie terne et en lambeaux, qui prendra un nouveau tournant lorsque la cocaïne va rentrer dans sa vie. Caustique, noir et sincère, Une pure affaire est moins mauvais qu’il ne parait.

Documentaires

Jean-Michel Basquiat — Disponible

Peu de documents existent sur celui que l’on peut appeler le Rimbaud de l’art contemporain, Basquiat. Celui-ci est produit par Tamra Davis, qui a rencontré le peintre en 1993. À travers un format un peu trop classique et chronologique, la réalisatrice retrace la vie — une météorite — de Jean-Michel Basquiat. Parfois plus positiviste que critique, le documentaire n’en reste pas moins passionnant.

Traviata et nous — Disponible

Philippe Béziat suit pendant plus de deux mois les répétitions d’une nouvelle mise en scène de la Traviata avec Nathalie Dessay. Sa caméra plonge au cœur d’une aventure humaine, artistique et sans frontière, dans laquelle chacun doit donner le maximum pour honorer une œuvre légendaire.

Mr. X — Disponible

« Que pensez-vous de Leos Carax ?   » demande le journaliste à un Jean-Luc Godard pensif, impassible, qui répond : « Je lui souhaite beaucoup de courage.  » Tessa Louise-Salomé accomplit avec Mr. X un travail d’archives délicat, passionné et salvateur. En tissant par interviews interposées, analyses et anecdotes, un portrait en creux de Leos Carax, elle livre une bio inachevée car inachevable de ce Baudelaire du cinéma français dont les films hantent toujours nos vies.

Pour les kids

L’Ours de la Montagne — 10 octobre

Film d’animation danois à la fois touchant et malin, nominé à Berlin, ce conte moderne mêle magie et poésie pour un résultat inspiré. En vacances chez leur grand-père, un frère est poussé à partir sur les traces d’un ours mystérieux qui a capturé sa sœur. Il s’en suit un voyage onirique dans une forêt enchantée. Familial et délicat, l’Ours de la Montagne est une réussite de l’animation européenne.

Hercule — 24 octobre

Pied de nez à Netflix qui a perdu tous ses Disney, CanalPlay continue d’en ajouter à son catalogue. Ce mois-ci, on retrouve l’animation de 1997, dans laquelle on compte le demi-dieu le plus arrogant et drôle de la mythologie grecque. Bafouant tous les mythes, le dessin animé de Disney fait la part belle à un univers baroque et groovy plein d’humour.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés