Prévu pour le 30 septembre et dévoilé quelques jours plus tôt, le court-métrage de Drake, Please Forgive Me est sorti.

On finit par s’interroger quel sens makerting a ce court-métrage. Ni documentaire ni clip, Please Forgive Me semble être l’accomplissement d’un fantasme. Le court-métrage dévoile les aventures fictionnelles du chanteur canadien et de sa femme, dans un film rempli de bastonnades et de fusils, avec une esthétique de film d’action, à la Spectre ou Fast and Furious, mêlant un univers très gangsta rap.

Inspiré des chansons du rappeur sur son dernier album Views, le film en donne des interprétations au premier degré, où les punchlines de Drake deviennent des situations rocambolesques. Malheureusement pour les fans, le court-métrage ne fait aucune place à de nouveaux titres.

#PleaseForgiveMe — A Film Inspired by The Album Views. Available now only on @applemusic.

A video posted by champagnepapi (@champagnepapi) on

Ce court-métrage apparaît un peu comme une pièce de plus, nécessairement contingente, dans l’univers déjà bien rempli de Views  ; l’album est sorti depuis des mois, accompagné par des clips déjà célèbres.

Visuellement soigné, le film manque malgré tout d’intérêt artistique et paraît assez gratuit dans sa mise en scène. Ce qui est en soi pas forcément un mal : l’inutile possède sa propre grâce. Mais là, on reste un peu de marbre devant une œuvre brouillonne qui semble répéter la stoyrline de Hold On Were Going Home.

On sent que Drake a réalisé un petit rêve avec son film, sans que l’on parvienne jamais à partager ce fantasme. Le film sera en exclusivité sur Apple Music pendant deux semaines avant d’être disponible plus largement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés