La fédération islandaise de football a refusé de vendre à EA les droits de sa sélection héroïque pour une bouchée de pain. En conséquence, l'Islande ne sera pas dans FIFA 17, alors qu'elle est dans le jeu concurrent PES 2017 de Konami.

Pour reproduire virtuellement les noms des joueurs, leur apparence physique (jusqu’aux tatouages sur lesquels sont revendiqués des droits), l’équipe à laquelle ils appartiennent ou le dessin de leur maillot, les éditeurs de jeux de simulation sportive doivent négocier l’achat de droits à l’image, de marques ou de droits d’auteur. Et alors que l’on pourrait penser que tout est centralisé par la FIFA, avec un package global pour toutes les équipes et leurs joueurs, on découvre qu’en fait il faut négocier équipe par équipe, ou fédération par fédération.

C’est pourquoi cette année, les joueurs qui espèrent incarner la vigoureuse équipe d’Islande qui s’est hissée en quarts de finale de l’Euro 2016, ne pourront pas le faire dans FIFA 17. Alors que son parcours surprenant a été remarqué et applaudi par toute l’Europe, EA n’aurait proposé à la fédération islandaise de football qu’un maigre chèque de 15 000 euros, qui n’a pas été jugé conforme au statut de l’équipe viking.

fifa-islande

« On n’accepte pas d’être maltraités. Ils offraient moins de 2 millions de couronnes islandaises. On leur a fait une contre-offre, qu’ils n’ont pas acceptée », s’indigne auprès de l’AFP Geir Thorsteinsson, le président de la fédération islandaise de football. Cité par Reuters, Thorsteinsson ajoute que la proposition d’EA est venue très tard sur la table, et que « peut-être avaient-ils besoin de plus de temps pour discuter de ces choses », alors que FIFA 17 doit sortir le 29 septembre prochain.

«  Il s’agit d’avoir des négociations équitables et ouverte, c’est une question de respect (…). Je me sens très maltraité par cette entreprise qui réalise d’énormes profits ».

La décision de la fédération ne fait cependant pas consensus. Reuters cite ainsi le défenseur Kari Arnason, qui pense pour sa part que la présence de l’Islande dans le jeu de foot le plus populaire du monde aurait aidé à faire encore plus connaître la sélection, et que ça aurait même probablement aidé à vendre des maillots.

Ceux qui veulent réaliser des déviations de la tête avec la représentation virtuelle de l’ancien attaquant nantais Kolbeinn Sightorsson pourront toujours se reporter sur le concurrent de FIFA 17, puisque PES 2017 intègre l’équipe nordique. Les joueurs de la sélection seront par ailleurs pour la plupart accessible via leurs clubs respectifs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés