Le site EmojiRequest permet aux internautes de dire quels emojis reconnus partout ils aimeraient voir apparaître dans leurs applications, grâce à un système de vote soumis à l'organisation Unicode.

Encore inconnus il y a quelques années, les emojis sont devenus l’activité principale de l’Unicode, l’organisation chargée de standardiser les caractères de toutes langues que les ordinateurs, tablettes ou smartphones doivent savoir afficher. Le rôle de l’Unicode est primordial pour la bonne compréhension entre les êtres (ce qui fait selon nous qu’Apple a tort de modifier le sens de l’emoji du pistolet), mais l’organisation est aujourd’hui débordée par les demandes d’ajouts multiples de dessins. Non seulement il faut ajouter sans cesse de nouveaux objets ou personnages, mais il faut aussi de plus en plus réfléchir aux implications éthiques de la présence ou de l’absence de certains dessins.

Or tâche est ardue, et l’ajout d’un nouvel emoji dans la base de données mondiale répond à un cahier des charges très précis qui définit les critères d’acceptation ou de rejet, qui donnent lieu à d’intenses débats. Par exemple, il est demandé qu’un nouvel emoji vienne combler un vide dans le catalogue, mais qu’il ne soit pas trop spécifique. L’organisation Unicode donne en exemple l’emoji « sushi » 🍣 qui est accepté pour désigner ce type de nourriture japonaise, alors que les types précis de sushis comme Maguro, Hamachi ou Amaebi seraient trop spécifiques.

emojis-requets

Néanmoins les critères sont complexes, et leur mise en œuvre n’est pas toujours très claire. Par exemple on trouve un emoji pour la « pomme rouge » 🍎 et un emoji pour la « pomme verte » 🍏, alors qu’un seul dessin pour toutes les variétés de pommes auraient pu suffire. Par ailleurs, l’Unicode reste une organisation humaine où les influences jouent leur rôle, et il est toujours plus facile d’imposer son emoji lorsque l’on est une entreprise comme Apple, Microsoft ou Google, que lorsque l’on est un simple internaute.

C’est donc pour redonner le pouvoir aux internautes que la startup Emoji+ qui édite EmojiXpress a eu l’idée de lancer EmojiRequest. Le site présente une multitude d’emojis candidats à l’ajout au catalogue de l’Unicode, pour lesquels les internautes sont appelés à voter. L’entreprise ira alors plaider auprès de l’Unicode pour qu’ils soient ajoutés officiellement, et s’appuiera sur le fait que dans le cahier des charges, il est prévu que les emojis puissent être ajoutés s’ils font l’objet d’une « demande fréquente », même si l’organisation précise que les pétitions ne sont qu’une indication parmi d’autres.

Actuellement l’emoji le plus voté sur la plateforme est celui qui invite à se taire.

hushemoji

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés