Chaque mois, nous vous proposons une sélection maison piochée dans les nouveautés de Netflix. Sur le service de SVoD, septembre sera épique et exotique : voici de quoi reprendre l'année avec énergie.

Les vacances se terminent et les dernières notes d’un mois d’août haut en couleurs s’achèvent sur Netflix. Après avoir épuisé la première saison du chantant The Get Down, mais également avoir dansé avec les kids sur Beat Bugs, il est temps de reprendre le chemin de la rentrée avec les nouveautés de septembre sur le service de SVoD.

Et pour les retardataires, vous pouvez toujours consulter les nouveautés de juillet et d’août.

Séries

Narcos, saison 2 — 2 septembre

Retour hautement anticipé de Wagner Moura sur nos écrans, Narcos saison 2 est en ligne depuis début septembre. Prenant suite là où nous avions laissé notre héros — en prison — la série prend un souffle nouveau dans la cavale, l’intrigue gagne en rythme et le suspens prend un tournant novateur dans l’écriture de ce petit chef d’œuvre made-in-Netflix et Gaumont. Un voyage palpitant pour une rentrée furieuse et exotique. Vivement l’hiver, pourvu qu’il neige.

Gotham, saison 1 — 12 septembre

La moins pire des séries DC réalisée par Fox est grandiloquente, parfois grotesque mais rythmée et plongée dans une photographie aussi sombre que baroque. En somme, tout le contraire des réalisations DC de The CW (The Flash, The Arrow…). Gotham ambitionne d’être le prologue de Batman et montre comment la ville des Wayne sombre lentement mais sûrement dans le crime et la mafia, malgré les combats courageux du séduisant et encore jeune James Gordon.

Easy, saison 1 — 22 septembre

Encore très peu détaillée par Netflix, Easy est une série qui doit reprendre la tradition des comédies sentimentales. Avec un casting préstigieux et la promesse d’une modernité sans concession, le show ambitionne d’explorer les relations à travers leurs nouveaux prismes, la technologie, le sexe et la culture. Le casting annoncé va d’Orlando Bloom à Gugu Mbatha-Raw.

Marvel’s Luke Cage, saison 1 — 30 septembre

Personnage né dans les rocambolesques aventures de Jessica Jones, cet homme à la force de fer, sans métaphore, reprend du service dans une série à son nom. Toujours plongé dans l’univers sombre qu’a créé Netflix pour ses franchises Marvel, Luke Cage va apprendre à utiliser sa différence et sa résistance de surhomme pour s’élever contre les méchants. Rendez-vous baston fin septembre.

Films

Annie Hall — 1er septembre

Référence esthétique et personnelle des films de Woody Allen, Annie Hall a rejoint les films culturellement liés aux États-Unis pour toujours. Déprimé et drôle, la misère y est chic, on y est éperdument paumés, et Woody s’écrit lui même dans ses jeunes années. Un classique à revoir sur Netflix, au moins pour sa BO.

Dukhtar — 1er septembre

Drame et thriller pakistanais, Dukhtar (fille) est une course poursuite pour la liberté menée par une mère et sa fille qui tente d’échapper à un destin de servitude dans une société violente. Au cœur des montagnes pakistanaises, elles sont les objets du patriarcat et de ses traditions. Rendue objet dès son plus jeune âge, la mère tente de sauver sa fille d’un destin qui semble l’enfermer.

The Great Escape — 1er septembre

Steve McQueen, Richard Attenborough, Charles Bronson, James Garner… Rien que le casting de ce classique de 1963 impressionne les plus jeunes. Derrière l’absurdité de la guerre, la seconde, il se déroule le destin d’hommes dont le courage plus sensé est encore de partir, quitte à en mourir.

Requiem for a Dream — 22 septembre

Grand classique du film bouleversant au sujet poignant. Requiem for a Dream pêche par facilité sur son traitement, se laisse aller à une violence visuelle souvent excessive, mais c’est en cela qu’il est devenu l’oeuvre incontournable sur l’addiction et la destruction, un pendant de L’herbe Bleue immanquable avec une des rares belles performances de Leto. Et une bande son que chacun connaît désormais.

Le Maillot de Bain — 30 septembre

Dérangeant et brut, ce court réalisé par la très prometteuse Mathilde Bayle s’inscrit dans une tradition qui laisse voir Ozon et ses débuts, ou encore Sciamma et son Tomboy. Le sujet est forcément difficile mais réalisé avec une grâce propre à un cinéma sans jugement, naturel et puissant. Une pépite pour le retour d’été, dans laquelle un jeune garçon éprouve des premiers émois interdits.

Documentaires

Chef’s Table France — 2 septembre

Pour sa nouvelle saison le documentaire sur la gastronomie s’intéresse au centre du monde : les tables françaises. Une épopée visuelle et gustatives dans les grandes cuisines de l’hexagone avec une réalisation aux petits oignons. Quatre chefs au casting, santé !

Audrie and Daisy — 23 septembre

Un documentaire sur la culture du viol, et le sort des victimes. Maintes fois récompensé, la caméra froide suit la violence et la tragédie dans laquelle s’enferment les femmes après que le pire ait été commis. Mais il parle également du silence et du regard d’une société, la nôtre même si elle est ici américaine, qui nous renvoie à nos propres culpabilités.

Pour les kids

Le Bus Magique — Septembre

Éternel et connu de tous, le Bus Magique trouve sa place sur Netflix pour de l’instruction cool dans un dessin animé définitivement kitsch.

unnamed (2)

Kulipari, l’armée des grenouilles, saison 1 –2 septembre

Dessin animé d’aventures pour jeune public, Kulipari plonge les enfants dans une civilisations secrètes dans laquelle les grenouilles ont construit leur propre société. Visuelle et pleine d’aventures, l’armée des grenouilles laisse les enfants s’évader dans l’imagination.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés