Durita Andreassen a réussi à faire entendre son message grâce à ses moutons : Google est venu saisir la beauté des Îles Féroé et y a laissé du matériel.

C’était en juillet dernier : une habitante des Îles Féroé fière de son patrimoine naturel avait lancé une campagne nommée Sheep View pour pallier l’absence de Google Street View dans l’archipel danois. Le concept était simple : elle avait accroché des caméras 360 à des moutons et avait laissé les petites bêtes se balader sur l’île, permettant aux spectateurs de faire un voyage inattendu via YouTube.

Google a apprécié l’initiative et y a répondu de la meilleure manière. Une équipe du département Street View s’est rendue sur place pour apporter des caméras et un Street View Trekker aux habitants de l’île. Il s’agit d’un sac à dos de 18 kilos équipé de 15 caméras et qui permet de créer les expériences complètes que Google propose sur son site dédié aux randonnées Street View. Cette nouvelle façon de saisir des clichés du monde a été instaurée après les classiques voitures pour les endroits dans lesquels elles ne pouvaient pas se rendre.

pasted image 0 (1)

Quiconque réside sur l’île où s’y rend pour du tourisme peut donc emprunter l’un de ces équipements prêté par Google et laissés dans les offices du tourisme et contribuer à compléter Street View. Peu le savent, mais ce programme de prêt de matériel est aussi librement accessible — si vous êtes éligibles. Cela dit, les habitants des Îles Féroé ont aussi eu le droit à une formation. Merci Durita Andreassen et merci les moutons.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos