Manbang est un nouveau service nord coréen de vidéos à la demande qui permet de visionner, entre autres, des documentaires. Une initiative qui peut paraître étrange quand on sait que la majorité de la population n'a pas accès à Internet.

La Corée du Nord est connue pour être le pays le plus fermé du monde. Soumise à la poigne d’un régime autoritaire, la population doit obéir à des lois très strictes et doit faire face, notamment, à de graves problèmes de sécurité alimentaire. C’est pourquoi, malgré ces urgences humanitaires, il est toujours étonnant de voir le pays se consacrer au développement de ses forces armées ou, plus incongru, au lancement d’un service de vidéos à la demande.

C’est ce que révèle NK News, une agence américaine spécialisée dans l’actualité de la Corée du Nord. Baptisé « Manbang » — qui veut dire « partout » ou « tous azimuths » — ce nouveau service VOD permet aux utilisateurs de rejouer des documentaires et autres programmes grâce à une technologie de télévision sur Internet (IPTV). Celle-ci nécessite l’utilisation d’un boîtier spécial. Des leçons pour apprendre l’anglais ou le russe sont également au programme. Une démonstration de ce système a été diffusée sur la Télévision centrale coréenne, une des trois chaînes nationales.

NK News évoque « un service semblable à Netflix » ; la diversité du catalogue en moins. Mangang est ainsi une nouvelle bizarrerie de la part de Corée du Nord qui ne semble décidément pas avoir le sens des priorités. En effet, l’accès à Internet est extrêmement limité — la seule possession d’un ordinateur nécessite l’autorisation des autorités — et selon Vox, le pays ne compterait qu’un petit millier d’adresses IP pour une population de 25 millions d’habitants.

Mais tous les moyens sont bons pour renvoyer l’image d’un pays heureux et prospère.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés