Wikiverse est un site qui propose de représenter jusqu'à 5 % de l'immensité des contenus de Wikipédia sous la forme d'une galaxie, où chaque étoile représente une page de l'encyclopédie.

Les exposés. Ces exercices oraux pendant lesquels il faut présenter un sujet devant ses camarades de classe sont un passage obligé dans le cursus de tout élève. Pour bien les préparer, Wikipédia s’est révélé être un formidable outil. Dès qu’une référence culturelle, un mot complexe ou un personnage célèbre nous échappe, on a tendance à lancer une recherche Google et celle-ci, dans la plupart des cas, nous renvoie vers au moins une page Wikipédia.

Il faut dire que l’encyclopédie libre semble contenir tous le savoir humain, ce qui incite à la visiter plutôt qu’un autre site. C’est cet univers de la connaissance qui peut justement visualisé plus concrètement. Sur Wikiverse, l’encyclopédie est transformée en une sorte de galaxie dans laquelle chaque étoile est un lien cliquable. Une façon de toucher du doigt l’immensité de Wikipédia.

Wikiverse

Chaque point de cet univers représente une page Wikipédia. Ces points sont répartis en fonction de leurs thématiques (arts, philosophie, sciences, etc). Plus deux points sont proches, plus ils sont similaires. Quant aux lignes, ils représentent les liens entre les articles. En double cliquant sur une étoile, on accède au résumé détaillé de la page Wikipédia correspondante.

La navigation se fait avec la souris ou les flèches du clavier. Celle-ci se fait en 2D mais un mode 3D s’active automatiquement quand vous zoomez au maximum. Hélas, il n’est pas très facile de naviguer d’une étoile à l’autre. Mais après tout, l’objectif de Wikiverse n’est pas de remplacer Wikipédia mais seulement d’illustrer l’étendue de ses contenus.

Et le résultat est très impressionnant, même si le site ne propose d’afficher « que » entre 1 et 5 % de Wikipédia et uniquement des pages rédigées en anglais.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés