Pour s'aligner sur le guide de conduite de Niantic, Twitch interdit sur sa plateforme la diffusion de tous les contenus qui mettent en scène une technique de triche sur Pokémon Go.

Alors que la folie Pokémon Go déferle sur le monde entier, les joueurs ont mis au point de nombreuses techniques de triche pour capturer plus rapidement et plus facilement des Pokémon. Celles-ci consistent, entre autres, à se créer plusieurs comptes ou utiliser un logiciel pour falsifier sa position géographique. Ces méthodes sont formellement interdites par les règles édictées par Niantic, l’éditeur du jeu. De son côté, Twitch a décidé d’emboîter le pas au développeur en annonçant l’interdiction sur sa plateforme de tous les contenus mettant en scène des tricheurs.

Dans un un communiqué, le service de streaming en direct spécialisé dans la diffusion de parties de jeux vidéo explique clairement sa politique. « La violation des conditions d’utilisation d’un service tiers est une violation de nos propres conditions d’utilisation. Cela inclut également la triche dans les jeux multijoueurs en ligne tels que définis et appliqués par le développeur du jeu. Aujourd’hui, nous tenons à préciser que cette politique est également vraie pour le contenu Pokémon Go sur Twitch ».

Twitch Pokémon Go

À partir de maintenant, toute personne qui partage du contenu Pokémon Go où l’on peut voir des actes de triche ou qui en fait la promotion recevra une sanction de la part de la plateforme. Twitch n’a cependant pas précisé en détails s’il comptait bannir les utilisateurs qui iraient à l’encontre de ce règlement

Dans ses règles de conduite, en plus de la triche, le site donne plusieurs exemples de comportements qui ne sont pas du tout les bienvenus, tels que le piratage, la pornographie ou la diffusion d’un jeu avant sa sortie officielle.

De son côté Niantic a également bloqué les cartes qui indiquaient en temps réel la position des créatures telles que Pokévision, car ces services sollicitaient trop les ressources des serveurs mis en place par Niantic.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés