Les mèmes évoquant l'attente désespérée des fans à l'égard du nouvel album de Frank Ocean occupent désormais une place à part entière sur le web. Ce vendredi est censé être le grand jour de la sortie. Dès lors, comment tuer le temps en attendant l'album ?

Mise à jour, 19 août à 10h : Première récompense d’une très longue attente, le live-stream s’est terminé par l’annonce d’un concept album visuel disponible sur Apple Music. Titré Endless, l’album dure 45 minutes et sert de prologue au LP attendu pour le week-end du 20 août.

Mise à jour, 8 août : La date du vendredi 5 août évoquée par les sources du New-York Times a été largement dépassée. Ce lundi, Frank Ocean n’a toujours pas réalisé son nouvel album. Néanmoins, son stream est toujours en diffusion. L’objet architecturale façonné la semaine dernière semble être un escalier. Peinte, la construction sèche depuis jeudi. Après plus de 40 heures d’absence sur le stream, Frank Ocean fait languir ses fans. 

#frankocean where you at fam ? !

A photo posted by ⚡️Ryan Park🦄 (@hilariousdepot) on

Frank Ocean est devenu, que l’on soit fan ou non, un mème quasiment inévitable sur les réseaux sociaux. Si bien que même Cnet s’interroge sur ce drôle de phénomène et éclaire son lectorat : qui est Frank Ocean et pourquoi Internet est obsédé à propos de son futur album ? 

Une question d’autant plus pertinente que le compositeur n’est pas particulièrement prolixe sur les réseaux sociaux, ce qui ajoute une part de mystère. Mystère qu’il dissipe parfois en mêlant intimité, teasing et sarcasme sur son Tumblr, là où a lieu exclusivement sa communication.

Frank Ocean avait par exemple réussi, quelques semaines avant la sortie de Channel Orange, l’un des coming out les plus marquants du show-business : alors que le jeune homme sortait du collectif rap Odd Future, il n’avait pas hésité à secouer son milieu avec une longue lettre expliquant ses sentiments et sa différence. Sa lettre, postée sur Tumblr, préfigurait déjà le comportement atypique de l’artiste.

tumblr_m6me6uSdO81qdrz3yo1_1280

Frank est un gamin de sa génération comme les autres, à la différence près que contrairement à beaucoup d’autres, il est brillant. L’attachement et l’affection qu’il a ensuite reçus dépendait autant de son excellent premier album, Channel Orange, que de sa personnalité, son style et son engagement qui amène dans le milieu du hip-hop une véritable alternative intellectuelle et artistique, loin des stéréotypes que l’on a l’habitude de voir.

Cette affinité s’est approfondie dans les années qui ont suivi, notamment avec l’attente — interminable — pour un album longtemps évoqué mais jamais dévoilé.  Il faut dire que la date de sortie initiale mentionnait juillet 2015.

No Frank in the wild #yeezysavedme

A photo posted by xeezus (@zeeohmara) on

Un an après, l’attente touche-t-elle à sa fin ? Ce vendredi est censé être le grand jour, et il faut dire que toute sa communauté attend la sortie de l’album de pied-ferme, en témoigne la vague de mèmes qui déferle sur le web. Snapchat a même réalisé aux États-Unis deux filtres spéciaux raillant le phénomène Frank Ocean, qui est devenu plus ou moins le synonyme d’une patiente dévotion.

frankosnap

Célébrer Frank Ocean, c’est désormais célébrer la patience. Aussi avons-nous préparé spécialement pour vous de quoi tenir pendant la dernière ligne droite avant la sortie de Boy’s Dont Cry.

Pour commencer, le flux vidéo de l’artiste, à travers lequel il bâtit de mystérieuses choses en bois, a été jalonné de quelques passages musicaux. Ces séquences, a priori composées par Frank, sont, selon les fans, des pistes instrumentales dissimulées que l’on retrouvera dans l’album. Chance, un internaute a eu le courage de récupérer les sons issus de la vidéo et d’en faire une playlist sur SoundCloud.

Ce vendredi est aussi l’occasion de remettre au goût du jour l’écoute de l’extended play que Frank Ocean avait réalisé en 2011. Présentée comme une mixtape, l’EP avait été classé par de nombreux médias comme l’un des meilleurs albums hip-hop de l’année malgré la sortie complétement officieuse du projet. Frank Ocean n’était alors pas signé.

Il avait pour l’occasion réalisé une auto-édition de son projet. La mixtape, jamais rééditée, est devenue une perle rare pas si facile à trouver légalement.

Enfin, dernier morceau avant les nouveaux, Frank avait réalisé pour le 36e anniversaire d’Aaliyah une reprise du titre You Are Luhh que l’icône défunte du r’n’b avait réalisé en 1994 sur une chanson originale des Isley Brothers. L’hommage est toujours en ligne sur le Tumblr de l’artiste.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés