Après l'arrêt de Pokévision et le retrait de Pokéfinder sur le Play Store, difficile de trouver des services fiables pour repérer des petits monstres dans Pokémon Go. Maigre consolation : pour les parisiens, EasyPoke fonctionne toujours.

Mise à jour 2  : Niantic a arrêté les services de radar à Pokémon en affirmant qu’ils étaient responsables des lags et autres problèmes de serveur rencontrés par les joueurs du monde entier. Cela dit, nous avons débusqué un nouveau service qui fonctionne toujours (testé et approuvé par la rédaction) : EasyPoke.

Malheureusement, il n’est actif que pour Paris. Cette limitation pourrait expliquer également pourquoi il marche toujours : cantonné à une zone géographique réduite, EasyPoke doit faire beaucoup moins d’appels aux serveurs que les autres services du même genre. On ne donne toujours pas cher de sa pérennité, mais c’est une bonne alternative en attendant mieux.

Capture d’écran 2016-08-02 à 14.22.23

Mise à jour : comme nous le redoutions, PokeFinder a disparu des radars dans la nuit. L’application a cessé de fonctionner tard hier soir sur nos appareils et a été carrément supprimée du Play Store ce matin. Certains lecteurs qui l’ont déjà téléchargée affirment qu’elle fonctionne toujours chez eux.

La bonne nouvelle, c’est qu’il semblerait que les Pokémon soient un peu plus variés naturellement depuis la mise à jour : marcher de manière aléatoire devrait être plus efficace qu’avant.

Capture d’écran 2016-08-02 à 10.07.51

Notez que les développeurs se sont expliqués sur les récents changements apportés au jeu.

Article original : Pokévision pour Pokémon Go n’était pas le seul service qui permettait de localiser des Pokémon en temps réel sur une carte — mais c’était de loin le plus efficace et ergonomique. Nous avons profité de son arrêt pour faire un petit tour des applications tierces qui fonctionnent encore et qui reposent sur le même principe. Sur iOS, c’est un peu le désert : entre les scams, les fausses applications et les cartes crowd-sourcées, nous avons eu du mal à trouver un véritable tracker fiable. Sur Android en revanche, PokeFinder fonctionne toujours.

Il existe des tas d’applications avec ce nom : celle que nous avons testée et qui recensait des Pokémon réellement présents dans le jeu se trouve à cette adresse.

Elle fonctionne exactement comme on peut l’imaginer : les Pokémon apparaissent sur la carte en temps réel et le temps restant avant leur apparition est indiqué. Cela vous permet de vous diriger dans la bonne direction et de ne pas tourner en rond des heures pour chercher ce maudit Dracolosse qui apparaissait sur le radar — qui n’affiche d’ailleurs plus beaucoup d’informations.

pokefinder

Cela dit, l’affaire Pokévision devrait faire des émules. Dans les conditions d’utilisation de Pokémon Go, on peut trouver un passage plutôt clair sur l’utilisation de programmes et de logiciels tiers pour repérer des données extraites du jeu :

Il est interdit d’accéder au service ou de rechercher du contenu à l’intérieur du service à l’aide d’une technologie ou d’un moyen qui n’a pas été fourni par Niantic ou un navigateur web tiers (incluant, sans être exhaustif, des logiciels d’automatisation, des bots, des logiciels de data-mining, des hacks, des outils, des clients, des moteurs ou des objets de tout type)

Vous ne risquez rien tant que vous utilisez des services qui ne sont pas reliés à votre compte Pokémon Go

Il est donc fort probable qu’une application comme PokeFinder cesse de fonctionner d’un jour à l’autre, sans préavis. De votre côté, en tant que joueur, vous ne risquez rien tant que vous utilisez des services qui ne sont pas reliés à votre compte Pokémon Go : a priori, Niantic n’a aucun moyen de savoir ce que vous faites avec votre smartphone quand vous n’êtes pas sur l’application. Vous pourriez en revanche être bannis si vous utilisez des logiciels qui vous déplacent automatiquement sur la carte : dans ce cas, Niantic pourra repérer que vous n’avez pas arrêté de marcher à 10 km/h depuis 5 jours et bannira sans aucun doute votre compte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés