Lorsque Nintendo a annoncé le retour dans le commerce de la NES, la société a ouvert une brèche dans le temps et la nostalgie des joueurs. En plus du retour de la console, comptez également sur le retour des homebrews afin de compléter la réminiscence d'une époque bénie.

Même si la Nintendo NES utilisait déjà des DRM pour ne permettre que l’utilisation de jeux officiellement approuvés par la société (sur lesquels elle touchait des redevances), les jeux officieux qui s’échangeaient sous le manteau ont toujours fait partie du décor.

Notamment, les premiers jeux chrétiens qui apportaient à la NES une touche de Nazareth à tous les joueurs. En effet Wisdom Tree fut l’une des premières sociétés à avoir réussi à contourner les blocages imposés par Nintendo, et la petite société pirate a mis ce savoir faire au service de jeux inspirés par la Bible. Permettant ainsi aux joueurs de retrouver les aventures de Jésus et ses fidèles dans leur console diabolique.

q2hqjzfvevhlgv0j5svm

Or inexplicablement, quelques décennies après cet âge doré dans lequel les joueurs chrétiens pirataient leur console pour jouer avec les rois mages, Wisdom Tree existe toujours. Et la sortie annoncée d’une nouvelle édition de la NES a réveillé les hackers historiques de la console qui ont promis un retour des pittoresques jeux bibliques.

Cette fois-ci, Wisdom Tree s’est lancé dans la création d’un copycat de la NES (pourtant clairement illégal) que l’entreprise veut financer sur Kickstarter, ainsi que sa gamme de jeux. Soumise au financement participatif, la console est promise avec un pack de créations originales 100 % chrétiennes. Wisdom Tree a commencé à teaser ses jeux : Bible Adventures, Bible Buffet, Joshua — the Battle of Jericho et enfin King of Kings.

c42jgdeecrr2fm0gugkh

Le financement participatif vise les 16 000 dollars, un peu plus de 4 000 ont déjà été réunis pour soutenir cette faille temporelle du jeu vidéo. Avec des prix commençants à 30 $, Wisdom Tree aura su réunir les conditions pour faire saliver les boys scouts des 90’s.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés