Pokémon Go est désormais disponible. En Australie, la sortie du jeu a donné lieu à une situation cocasse dans un commissariat de police.

Si vous vous intéressez à Pokémon, vous n’êtes pas sans savoir que Pokémon Go est désormais disponible au téléchargement sur Google Play. En tout cas, en Australie et en Nouvelle-Zélande : pour la France, il faut pour l’instant ruser si vous voulez obtenir l’appli sur votre smartphone. D’ores et déjà, des joueurs arpentent les rues en vue de capturer leurs premiers monstres de compagnie.

Et immanquablement, des anecdotes assez croustillantes émergent déjà.

C’est le cas de celle rapportée par une utilisatrice sur Twitter. Dans son message, elle signale que des joueurs se sont retrouvés dans un commissariat de police à Darwin, qui est la capitale d’un des six États et territoires australiens (le Territoire du Nord, en l’occurrence). La raison ? Un « pokéstop » se trouve à l’emplacement du bâtiment, ce qui pousse les joueurs à s’y rendre.

Pokemon Go Australie
Le message sur Facebook.

Pour bien comprendre ce dont il est question, il faut savoir que Pokémon Go est un jeu vidéo en réalité augmentée. Cela veut dire que les joueurs doivent se déplacer dehors pour attraper des monstres, affronter d’autres joueurs et commercer avec eux. L’éditeur du jeu, Niantic, a repris certains ingrédients d’un autre titre qu’il a conçu (Ingress) qui fait appel à la géolocalisation du smartphone.

Dans Pokémon Go, les monstres sont répartis en fonction de leur type : un pokémon de type eau se trouvera plutôt à côté des lacs et des mers. Un pokémon de type feu sera à proximité d’un volcan. Quant aux pokéstops, qui servent à récupérer des items pour le jeu, ils se trouvent sur des lieux d’intérêt. Cela peut être un musée, un monument, une œuvre d’art ou… un commissariat de police, visiblement.

Pokemon Go Interface

Face à cette situation pour moins incongrue, les services de secours du Territoire du Nord  ont dû se fendre d’un message sur Facebook pour expliquer aux joueurs qu’il n’est pas du tout nécessaire d’entrer dans le commissariat pour obtenir les objets désirés. Il suffit juste de se trouver à proximité.

Pour le dire autrement, l’arrivée impromptue des joueurs au commissariat a sans doute distrait les policiers, mais il ne faudrait pas que le jeu perturbe le bon fonctionnement du service.

Au passage, les autorités en ont profité pour glisser un message plein de bon sens à ceux qui auraient le nez rivé sur leur mobile : c’est très bien de partir à la chasse aux pokémons. Mais les joueurs sont invités à le faire en respectant scrupuleusement le code de la route, en regardant des deux côtés avant de traverser. Il ne s’agirait pas de se faire renverser en se précipitant bêtement sur le piafabec repéré sur le radar.

À lire sur Numerama : Comment installer Pokémon Go sur Android en France

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés