Alors que le Japon accueillait le premier festival pornographique dédié à la réalité virtuelle, l'événement a été annulé par les autorités et les organisateurs face à la foule jugée trop importante lors de l'ouverture de l’événement.

Comme le révèle le Hatena Blog, le très attendu festival de la pornographie en réalité virtuelle de Tokyo a été un échec. Victime de son succès, le festival a fermé ses portes avant même l’ouverture de l’événement.

Selon le blog, alors que le festival s’apprêtait à montrer les possibilités de la réalité virtuelle dans la pornographie et l’industrie du sex-toy, le cauchemar a commencé avec l’installation d’une foule de curieux devant les portes de l’événement avant son commencement. Une foule qui n’a cessé de croître, jusqu’à ce que les organisateurs finissent par être dépassés par leur succès.

La police nippone a pris alors la décision de fermer le festival, devant une foule visiblement déçue de ne pouvoir tester le futur de la pornographie. Les organisateurs se sont publiquement excusés pour avoir sous-estimé le nombre de visiteurs, et ont promis la tenue d’un nouvel événement bien plus important pour accueillir les aficionados du porn.

vr-porn
Le festival avant sa fermeture

Le blog japonais rapporte quelques témoignages des participants. « Je suis venu ici avec l’idée d’être présent une heure avant l’ouverture, mais la ville était déjà dépassée par la foule à mon arrivée », explique par exemple un reporter japonais. « Il y avait tellement de personnes qu’il était impossible de garder la situation sous contrôle. Alors que j’attendais mes amis, je ne pouvais m’empêcher de penser que la situation pouvait dégénérer. Les vingt personnes les plus chanceuses qui étaient arrivées en premier ont pu rentrer  », raconte un autre participant.

En somme, l’organisation n’avait pas prévu qu’un événement aussi spécifique et futuriste, le porno en réalité virtuelle, puisse connaître un tel succès. Les tokyoïtes auront ainsi appris à ne pas sous-estimer l’enthousiasme populaire autour de la réalité virtuelle, surtout quand elle mêle sexualité et technologies.

À lire sur Numerama : Un festival de la VR pour adultes  ? C’est au Japon

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés