À la suite de notre article sur les favoris de l'Euro 2016 selon les sites de paris sportifs, nous nous sommes penchés sur leurs pronostics avant la coupe du monde 2014 pour savoir s'ils avaient vu juste.

En mai dernier, nous avons publié un article qui récapitulait les équipes favorites pour l’Euro 2016 selon les sites de paris sportifs. Le Top 5 dans l’ordre, était constitué de la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Angleterre et la Belgique. Loin d’être surprenante, cette liste est conforme aux récentes performances de ces sélections, la qualité de leurs joueurs ou de leurs palmarès.

Le soir du 10 juillet nous saurons enfin si la prochaine nation qui atteindra le sommet européen se trouve parmi celles susnommées. Mais comme nous l’a prouvé Leicester, champion d’Angleterre inattendu, les compétitions de foot réservent parfois des surprises.

Nous nous sommes donc intéressés aux pronostics de la dernière compétition de foot sur laquelle nous avions tous les yeux rivés : la coupe du Monde 2014. En fouillant sur le net, on tombe sur quelques cotes données avant la compétition. A l’instar de la France pour le prochain Euro, c’est le pays hôte qui était donné favori : le Brésil. Or, la Seleçao n’a pas du tout eu le parcours dont elle rêvait. Certes, l’équipe s’est hissée jusqu’au dernier carré mais sans jamais convaincre sur le terrain et en se reposant toujours sur le même joueur et chouchou du public : Neymar. Le seul match pour lequel ce dernier était forfait a d’ailleurs été le pire de toute l’histoire du Brésil. La demi-finale perdue 7 buts à 1 face à l’Allemagne avait déchaîné un torrent de réaction sur Twitter avec plus de 35, 6 millions de posts.

La cote du pays hôte était pourtant très faible avant le début de la compétition. Elle se situait en effet à 3,7 sur Bwin et NetBet et atteignait un maximum de 4 — soit 25 % de chances de victoire finale — sur PMU. Cruelle désillusion pour un favori très fragile.

Coupe du monde stat 2
Image : Wincomparator.com

Même son de cloche pour l’Espagne. Les champions du monde 2010 faisaient forcément partie des favoris. Sur Betclic et PMU, la Roja était la cinquième équipe favorite avec une cote minimale à 5,8 sur PMU, soit plus de 17 % de chances de gagner — pour une compétition à 32 équipes, il s’agit d’un pourcentage élevé. Quelques semaines avant le début de la coupe du monde, Betclic et NetBet avaient les prédictions les plus pessimistes pour la formation ibérique avec une probabilité de succès à « seulement » 13,3 %. Sauf que l’Espagne s’est complètement effondrée et n’a même pas passé les phases de groupe, enregistrant au passage une cinglante défaite 5 à 1 contre les Pays-Bas.

Un bon indicateur

La coupe du monde 2014 a donc été une nouvelle preuve que les pronostics sont loin d’être fiables à 100 % (le contraire aurait été préjudiciable pour le suspense et le beau jeu, après tout). Néanmoins, il y a fort à parier — c’est le cas de le dire — que le futur vainqueur de l’Euro se trouve dans le Top 5 évoqué plus haut. Car, en 2014, l’Allemagne, l’Argentine et les Pays-Bas, et à moindre mesure la France, la Belgique et la Colombie, ont réalisé de belles prestations.

Or, ces pays figuraient bien dans la liste.

Crédit photo de la une : Wikimedia Commons

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés