Désireuse d'étendre ses activités et de raviver sa croissance, Nintendo a annoncé l'éventualité de développer des contenus cinématographiques originaux.

Des jeux vidéo au cinéma. Nintendo envisage de créer ses propres contenus cinématographiques, a annoncé son porte-parole Makoto Wakae. Selon l’agence Associated Press, l’homme n’aurait toutefois pas livré de détails, et les films pourraient tout aussi bien sortir dans les salles ou n’être que proposés en DVD. À ce stade, rien n’est certain.

L’entreprise nippone avait déjà autorisé par le passé la production de films adaptés de ses licences phares telles que Pokémon, ce qui a parfois donné des films que la mémoire collective préfère oublier, tel le risible Super Mario Bros sorti en 1993 :

Même s’il veut désormais produire ses propres films, Nintendo ne compte pas pour autant devenir un studio cinématographique à part entière. Selon la presse japonaise, l’éditeur aurait plutôt l’intention de travailler sur des films d’animation 3D en collaboration avec des entreprises du cinéma, sans que l’on sache quelle sera la répartition des rôles, techniques, artistiques et financiers.

En mal de second souffle après les échecs relatifs des Wii U et Nintendo 3DS, Nintendo ferait du cinéma l’un des domaines dans lequel il aurait l’intention d’investir une partie des bénéfices attendus par la vente de ses parts dans les Seattle Mariners, une équipe de baseball dont elle est l’actionnaire majoritaire. Cette vente devrait avoir lieu d’ici un an.

Se relancer malgré la concurrence

Plus qu’un commerce en lui-même, l’extension de ses activités vers le cinéma permettrait à Nintendo de raviver l’intérêt du public pour ses franchises. C’est le film qui servirait de publicité pour le jeu vidéo, et non l’inverse. L’entreprise a en effet souffert de la concurrence, notamment des smartphones, et doit se trouver un moyen de communiquer autour de ses personnages phares, qui ont le bonheur de plusieurs générations de joueurs.

Sur le premier trimestre de 2016, Nintendo a enregistré 216 millions de dollars de perte, et se doit d’enrayer ce qui pourrait devenir une catastrophe industrielle.

C’est pourquoi Nintendo s’est déjà allié l’an dernier à DeNa Co, une entreprise japonaise de jeux pour téléphone mobile, afin de développer son activité dans ce secteur.

Nintendo espère aussi pouvoir relancer ses ventes dans les consoles de jeux vidéo de salon grâce à sa nouvelle plateforme NX, prévue pour 2017.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés