Le nom de domaine Tidal.fr est configuré pour renvoyer vers Deezer lorsque l'utilisateur n'écrit pas les www dans l'URL.

C’est un lecteur qui nous le fait remarquer dans les commentaires d’un article consacré à Tidal et Beyoncé. Le nom de domaine Tidal.fr, que peuvent écrire spontanément dans leur barre d’adresse des internautes en quête du service de streaming lancé par Jay-Z (en fait Tidal.com/fr), conduit les internautes directement vers le site de… Deezer.

Selon les informations publiques disponibles sur une requête WHOIS, Tidal.fr a été créé dès le 30 mars 2015, le jour-même où Jay-Z annonçait le soutien de grandes stars de l’industrie musicale comme Madonna, Rihanna, Daft Punk, Kanye West ou Alicia Keys, et lançait véritablement sa plateforme sur la scène médiatique. En revanche, aucune information n’est disponible sur le propriétaire.

Enregistrement WHOIS de Tidal.fr, au 27 avril 2016
Enregistrement WHOIS de Tidal.fr, au 27 avril 2016

L’organisation Archive.org, qui conserve un historique partiel des sites internet, ne dispose que d’une seule page archivée de Tidal.fr, sans aucun intérêt. Il s’agissait simplement d’une page créé automatiquement par OVH lors de la réservation d’un nom de domaine, crawlée le 11 septembre 2015.

Pourtant, Google a bien dans ses résultats une page associée au site Tidal.fr, qui renvoie au service de Jay-Z. Seulement, on n’y accède qu’en mettant bien les www. devant le nom de domaine. En clair :

tidal2

Celui ou celle qui administre le nom de domaine s’est visiblement amusé(e) à troller. Contacté, Deezer nous confirme qu’ils n’y sont évidemment pour rien. « Tidal.fr pointe sur une adresse qui ne nous appartient pas (213.186.33.5), hébergée chez OVH (pas par nous) », constate une porte-parole du service français. « Impossible de savoir qui a enregistré tidal.fr a l’Afnic. Donc il s’agit a priori d’un particulier (aucun lien avec nous) qui a enregistré le domaine et fait une redirection vers Deezer ».

Mais l’occasion étant trop belle pour ne pas être saisie, le service en profite pour évoquer l’hypothèse qu’il s’agit « peut-être d’un utilisateur déçu par Tidal ». D’un troll à l’autre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés