Amazon change de tactique dans la vidéo pour concurrencer frontalement Netflix. Le site de commerce électronique s'aligne sur le spécialiste de la SVOD avec un nouvel abonnement mensuel.

Amazon ne s’en cache pas : le site spécialisé dans le commerce électronique a fait de la vidéo en ligne l’une de ses grandes priorités pour les années à venir. La plateforme caresse l’idée d’être incontournable dans ce milieu, notamment dans le domaine très concurrentiel des services de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD), avec la présence de quelques poids lourds comme Netflix.

Amazon a les moyens de ses ambitions. Grâce à ses importantes ressources, le géant du e-commerce a pu s’offrir les droits du prochain film de Woody Allen, s’associer au studio américain Lionsgate pour produire une série télévisée sur Bob Dylan ou encore proposer certaines de ses productions au prestigieux Festival de Cannes. Et peut-être qu’un jour, l’une des œuvres financées par Amazon décrochera un oscar.

Jeff Bezos
CC Steve Jurvetson

En attendant de savoir si le rêve de Jeff Bezos — le PDG — pourra se réaliser, Amazon se concentre sur le court-terme. Preuve en est avec le repositionnement stratégique qu’est en train d’opérer le site en développant un service dédié pour la SVOD, signale CNN. Celui-ci aura une facturation mensuelle, à 8,99 dollars, de façon à coller au plus près à l’offre de Netflix, véritable poids lourd de la SVOD aux USA.

De  fait, Amazon s’aligne sur deux des trois forfaits de Netflix, en s’intercalant entre l’entrée de gamme (7,99 euros par mois) et la formule standard (9,99 euros). Parmi les avantages du service, dixit le Wall Street Journal, figure le téléchargement des programmes pour pouvoir les visualiser sans connexion à Internet.

Un changement qui pourrait paradoxalement profiter à Netflix

Le changement de stratégie d’Amazon pourrait bien payer. En misant sur les œuvres qu’il produit (et qu’il produira), le service pourra brandir un avantage comparatif que ses rivaux lui envieront, exactement comme Netflix misant sur les films et les séries de son cru pour attirer le public. Il suffit de voir le succès de House of Cards, Narcos, DaredevilBeasts of no Nation ou Orange is the New Black pour s’en convaincre.

La scission entre Prime Video et le reste de l’abonnement premium est une évolution forte dans la stratégie du géant du e-commerce, et représente un défi de taille pour Netflix, si les œuvres produites par Amazon jouent leur rôle d’aimants à spectateurs. Pour Netflix, c’est paradoxalement une bonne nouvelle, car la concurrence d’un poids lourd comme Amazon lui sera bénéfique pour ne pas se reposer sur ses lauriers et se réinventer.

À lire sur Numerama : Netflix, un géant seul au monde

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés