Les différents constructeurs souhaitent limiter l'accès de leur casque de réalité virtuelle aux enfants.

C’est un utilisateur de Reddit qui a relevé en premier lieu l’information, en remarquant la mise à jour du texte des conditions d’utilisation du Playstation VR de Sony. À l’occasion de la mise à jour 3.5 de son logiciel, le constructeur a en effet ajouté un paragraphe concernant des notions de santé et de sécurité lors de l’utilisation du casque de réalité virtuelle. Parmi les recommandations, il y est explicitement stipulé que l’usage du Playstation VR n’est pas destiné aux enfants de moins de 12 ans. Les journalistes d’Eurogamer, relayant la nouvelle, en ont également profité pour vérifier si cette restriction s’appliquait également aux autres casques de réalité virtuelle… et c’est effectivement le cas.

tuN5zXa

Oculus Rift et HTC Vive également concernés

Pour l’Oculus Rift, il est aussi spécifié dans le manuel d’utilisation que les enfants de moins de 13 ans ne sont pas autorisés à l’utiliser, et que l’usage du casque pour les enfants de 13 ans et plus doit être encadré par un adulte. Le paragraphe fait également mention des dangers d’un usage prolongé du casque sur la coordination main-yeux ou encore sur l’équilibre.

Concernant HTC Vive, Valve ne donne pas de limite d’âge précise dans son paragraphe mais notifie clairement que le casque n’a pas été conçu pour être utilisé par des enfants. Le constructeur accentue notamment les dangers matériels liés à l’utilisation du HTC Vive, comme de potentiels blessures dûes à des collisions avec des objets physiques, la casse du casque ou la présence d’éléments pouvant être avalés par les tout-petits.

L'Oculus Rift, casque de réalité virtuelle.
L’Oculus Rift, casque de réalité virtuelle.

précaution d’usage ou réel danger ?

La technologie de la réalité virtuelle et son accessibilité au grand public étant à ses débuts, il semblerait que les constructeurs aient souhaité prendre les devants concernant des éventuels problèmes futurs sur l’utilisation de leur matériel.

Pour Oculus, la volonté d’interdire l’usage du casque à un public de moins de 13 ans suit avant tout la politique de Facebook, qui a racheté la marque et qui interdit également l’usage du réseau social aux enfants de cette tranche d’âge. « La limitation de l’âge au moins de 13 ans est une chose qui s’est instaurée logiquement depuis que nous sommes devenus une filiale de Facebook, expliquait le CEO Brendan Iribe lors d’une interview avec VRFocus en 2015, nous nous somme dit : « Laissons évoluer la technologie, construisons davantage de confiance avec les utilisateurs concernant la santé et la sécurité de nos produits. Et éventuellement un jour, nous ferons un Oculus pour les enfants, avec une utilisation à destinée pédagogique.  »

social-vr-featured-chris

Concernant HTC Vive, outre les accidents matériels, Valve n’évoque que très succinctement les autres dangers en mentionnant des « effets négatifs »  pouvant être observés chez les enfants utilisant le casque.

Sony, pour PlayStation VR, prend soin d’expliquer les problèmes potentiellement rencontrés comme le motion sickness, des nausées, de la désorientation ou une altération de la vision. Il s’agit là en effet des conséquences qui suscitent le plus de craintes auprès des utilisateurs et qui peuvent être accentuées chez les enfants. La distance minimale entre les lentilles peut en effet s’avérer trop éloignée pour certains enfants, les empêchant de se concentrer correctement sur l’image affichée et provoquant une fatigue oculaire.

Casques de réalité virtuelle  : caractéristiques, prix & disponibilité

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés