« Et l'Emmy Award revient à [insérer ici le nom d'un talentueux vloggeur] » : voilà ce que vous entendrez aux prochains Emmy Awards, qui ont décidé de créer de nouvelles catégories réservées aux vidéastes numériques.

La nouvelle est tombée : la très sérieuse Television Academy a annoncé un changement majeur cette semaine dans ses catégories pour les Emmy Awards, en introduisant trois nouveaux awards réservés aux nouveaux formats numériques.

emmy awards 2.0

Voici donc la liste et les intitulés exacts de ces nouveaux prix qui seront réservés aux vidéastes diffusant leurs productions sur des plateformes numériques. Seule contrainte pour être des nominé : avoir produit au moins six épisodes d’une durée minimum de quinze minutes pour chacun.

  1. Outstanding Short Form Series : Meilleure micro-série
  2. Outstanding Individual Actor in a Short Form Series : Meilleur rôle masculin dans une micro-série
  3. Outstanding Individual Actress in a Shot Form Series : Meilleur rôle féminin dans une micro-série

Ces nouveaux prix vont permettre à YouTube — et aux autres plateformes de diffusion –, à l’instar de Netflix ou Amazon, de remporter des awards pour ses productions récentes. Il y avait effectivement comme un décalage de reconnaissance du bourgeonnement créatif indéniable des auteurs et vidéastes de la plateforme de Google face aux grands noms de l’audiovisuel. Nous sommes donc enfin arrivé dans un monde qui ose consacrer des vidéos très artisanales de créateurs auto-produits qui séduisent de plus en plus de spectateurs. Les vloggeurs seront enfin jugés et reconnus par l’industrie télévisuelle qui les a longtemps snobé. Pour les millenials, c’est une consécration des nouveaux modes de consommation des contenus vidéo.

Un award n’est pas en soi une révolution, mais c’est la distinction donnée à toute une profession qui ne se définissait même pas comme telle jusque-là. On peut tout à fait l’interpréter comme un premier signe de maturité du milieu. Par ailleurs, on peut espérer que les vidéastes, confrontés à un autre jugement que leur monétisation, nous surprendront toujours plus par leur inventivité.

À propos de ce choix, les dirigeants de la Television Academy s’expliquent : «  Notre industrie est brutalement, rapidement et avec créativité en train d’évoluer grâce aux diverses manières dont les histoires sont désormais racontées. »  Selon Bruce Rosenblum, chairman à la Television Academy, «  Ce changement de catégorie reflète les opportunités qui émergent des réseaux et des plateformes de distribution, comme Maker Studios, Fullscreen, Crack, AwesomenessTV, YouTube Red, Adult Swim et d’autres. » Une révolution de l’écran est donc en marche.

 

 

 

Crédit photo de la une : Hans Splinter

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés