La réalité virtuelle n'a même pas encore fait son entrée sur le marché que les projets les plus fous affluent déjà.

Les plus grand férus de mangas et d’animes ne sont pas sans connaître Sword Art Online, une série mettant en scène un jeune homme piégé dans le monde d’un jeu massivement multijoueur. À l’image d’un Jumanji des temps modernes, le seul moyen de sortir définitivement de cet univers est de terminer le jeu, en tuant le boss final culminant au 100ème étage d’un donjon.

Réalité virtuelle et numérisation 3d

IBM Japon, que l’on connait pourtant comme étant une firme s’adressant avant tout à une clientèle d’entreprise, s’est toutefois lancée dans l’édition du jeu vidéo, en adaptant Sword Art Online en vrai MMORPG. Le jeu intitulé Sword Art Online : The Beginning sera donc lancé en version alpha du 18 au 20 mars à Tokyo, où une toute petite poignée de 200 joueurs pourra découvrir cette expérience vidéoludique.

La particularité de Sword Art Online : The Beginning réside dans la possibilité de créer son avatar dans le jeu, en se faisant numériser au préalable. Plus besoin de passer trois heures à créer un personnage vaguement ressemblant ; on incarnera désormais son propre équivalent virtuel dans un jeu jouable en roomscale, c’est-à-dire dans une salle dédiée, avec un casque de réalité virtuelle. On susurre d’ailleurs que l’Oculus Rift et le HTC Vive seront compatibles.

sword-art-online

IBM, nouvel acteur dans le jeu vidéo ?

Le lancement de ce jeu permet également à IBM de communiquer autour de Watson, son intelligence artificielle de l’entreprise qui est présentée comme partenaire dans la conception de Sword Art Online : The Beginning. Le système Cloud d’IBM, SoftLayer, sera également de la partie afin de donner au jeu et à son monde virtuel une réactivité aussi performante que possible.

En mêlant toutes ses technologies, IBM paraît vouloir prendre le virage du divertissement technologique pour s’étendre sur un marché qui va au-delà du business. Ce nouveau jeu semble en tout cas être un excellent moyen pour la firme de mettre en avant ses services et ses propres logiciels auprès du grand public.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos