Pour continuer leur extension à l'international, les studios britanniques qui comptent plus de 2000 films à leur actif cherchent à diversifier leur actionnariat.

Les fameux studios de cinéma Pinewood, où ont été tournés la plupart des James Bond ou encore certains Star Wars et la saga Harry Potter, réfléchissent à une mise en vente. Le groupe Pinewood a mandaté la banque Rothschild pour évaluer la valeur du capital de l’entreprise.

Suite à cette annonce, l’action s’est envolée de 18 % et la capitalisation boursière de l’entreprise a atteint les 250 millions de livres sterling (320 millions d’euros). L’entreprise est détenue par trois actionnaires principaux, qui en contrôlent pratiquement 80 % : le groupe immobilier Peel Holdings (39, 1 %), le joaillier Warren James (26,1 %) et l’assureur Aviva (11,6 %).

Mais cette position très solide dans le capital, tenu d’une main de fer par les actionnaires majoritaires, « étouffe la liquidité de l’action et empêche la société d’atteindre son objectif d’obtenir une cotation principale sur le marché » regrette le porte-parole du groupe. Car en effet, à cause du faible volume auquel s’échangent ses titres, la société n’a pas accès au principal marché boursier de Londres.

Un X-Wing dans les studios.
Un X-Wing à côté des studios.

Si la cession est envisagée, il se pourrait également qu’un des actionnaires majoritaires rachète des parts. Le groupe souhaiterait donc diversifier son actionnariat afin de continuer son expansion à l’international. Le groupe possède entre autres des studios en Chine, en Malaisie, au Canada, aux États-Unis et en République dominicaine et compte doubler ses capacités de production d’ici 15 ans grâce à un investissement de 200 millions de livres sterling.

Les studios britanniques fondés il y a 80 ans ont pour l’instant accueilli plus de 2 000 films, et servent actuellement à la production de Star Wars VIII.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés