En rachetant la Major League Gaming pour 46 millions de dollars, Activision asseoit sa volonté de se développer dans la sphère de l'eSport.

L’information circulait depuis quelques jours sur esportobserver et Activision a annoncé aujourd’hui le rachat de la Major League Gaming (MLG), une ligue professionnelle organisant de nombreux événements autour de l’eSport aux États-Unis que ce soit en streaming ou à la télévision. Cette acquisition au prix de 46 millions de dollars s’inscrit dans la volonté du studio d’épandre son action dans la sphère de l’eSport et de devenir « l’ESPN de l’eSport », en référence au réseau de télévision américain dédié au sport. C’est d’ailleurs l’ancien PDG de la chaîne ESPN, Steve Bornstein, qui a été nommé à la tête de ce nouveau pôle, accompagné du co-fondateur de MLG Mike Sepso.

Les gros éditeurs, nouveaux magnats de l’esport ?

Dans le communiqué d’Activision, Bobby Kotick déclare : « Notre acquisition de l’activité de Major League Gaming favorise nos projets pour créer l’ ESPN de l’eSport. La capacité de MLG pour créer du contenu premium et son efficace plateforme de diffusion (…)  renforcent notre position stratégique dans la compétition de jeu vidéo. (…) Nous sommes ravis d’ajouter Sundance et toute l’équipe eSport MLG à nos initiatives de jeux compétitifs.  »

Cette annonce n’est pas sans rappeler celle d’Electronic Arts quelques semaines plus tôt, qui faisait part de la création d’une division eSport au sein de son entreprise, l’EA Competitive Gaming Division, dirigée par Peter Moore. Comme le soulèvent nos confrères de Gamekult, la mainmise des gros éditeurs sur l’organisation d’événements compétitifs pose la question d’une potentielle mise en avant arbitraire d’un jeu sur un autre. L’avenir de l’eSport et de ses principaux acteurs est donc à surveiller de près.

starcraft2art.jpg

Quoiqu’il en soit, le monde de l’eSport réunit toujours plus de fidèles et continue de grossir : Activision estime que la discipline réunira plus de 300 millions de viewers en 2017, s’appuyant sur une étude de marché de Newzoo. Pas étonnant qu’il se mette à attirer les grosses fortunes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés