Un compte Twitter d'un internaute qui avait spoilé la principale révélation du dernier Star Wars : The Force Awakens a été suspendu temporairement. Suspension automatique due à de nombreux signalements, ou pression de Disney ?

Mise à jour : le compte a été réactivé. Il s’agissait donc bien d’une suspension automatique.

La liberté d’expression peut-elle aller jusqu’à spoiler Star Wars ? Non, si l’on en croit la suspension du compte de @LandeYves, un troll qui a eu la fausse bonne idée dimanche de raconter publiquement sur Twitter la scène la plus importante du Réveil de la Force. Les internautes en colère se sont déchaînés pour dénoncer son compte et celui-ci a été suspendu mardi matin.

demainclundi

compte-suspendu

Contacté par Numerama, Twitter France n’était pas en capacité de nous dire s’il s’agit d’une décision mûrement réfléchie de sa part — ce qui paraît de prime abord improbable — ou s’il s’agit d’une suspension automatique provoquée par une avalanche de signalements. Sur son site, le réseau social prévient que « nous sommes susceptibles de suspendre un compte si nous recevons un signalement nous indiquant qu’il enfreint nos Règles relatives aux comportements inappropriés ».

«  Si un utilisateur fait preuve d’un tel comportement, en envoyant par exemple des menaces à d’autres ou en se faisant passer pour une autre personne, nous pouvons suspendre son compte de façon temporaire, ou même définitive dans certains cas », explique Twitter.

Une décision prise à la demande de Disney ? Improbable.

La décision de la suspension est d’abord automatisée grâce à des algorithmes qui prennent en compte différents facteurs. Ainsi, « il se peut que votre compte soit temporairement désactivé en réponse à des signalements relatifs à un comportement spammeur ou inapproprié ». Si l’internaute conteste la suspension, Twitter peut examiner l’affaire et lever la suspension si elle n’est pas justifiée.

De façon étonnante et inhabituelle, le service de communication de Twitter France a préféré ne pas nous apporter d’explications, et nous renvoyer vers la direction américaine. Ce qui pourrait donner du crédit à ceux qui croient que la décision de suspendre le compte a été prise sur demande de Disney, qui veille comme le lait sur le feu au secret du scénario de Star Wars, pour préserver la surprise dans les salles (et faire que les spectateurs s’y rendent pour la découvrir).

Disney est en effet un annonceur important avec lequel Twitter n’a aucun intérêt à se fâcher. Même si un aspect fondamental du scénario n’est pas en soit couvert par le droit d’auteur, un arrangement entre bonnes gens a pu aboutir à estimer que sa révélation était une violation du règlement. Ce serait toutefois très surprenant.

La décision, si elle est assumée en tant que tel par Twitter, pourrait apparaître choquante quelques jours après que le même réseau social ait décidé de ne pas supprimer les images extrêmement choquantes diffusées par Marine Le Pen sur son compte Twitter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés