SFR présente Zive, un service de SVOD qui ouvrira ses portes le 17 novembre. Facturé 9,99 euros par mois et réservé aux clients du FAI, il proposera des contenus audiovisuels en ultra haute définition.

En marge de la présentation de sa box Fibre Zive, SFR a profité de sa conférence de presse pour lever le voile sur son nouveau service de vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Sobrement intitulée Zive, la plateforme proposera de la « VOD illimité » à partir du 17 novembre. Il faudra toutefois être client chez l’opérateur et accepter de payer 9,99 euros par mois, en plus de son abonnement, pour y avoir accès.

Au lancement, Zive disposera d’un catalogue de 5000 programmes diffusés en haute définition et 400 autres compatibles avec l’ultra haute définition (mais seulement 20 films dans ce format) — à condition d’avoir un téléviseur capable d’afficher une telle définition d’image. Mais très vite, l’offre sera enrichie : en effet, il est prévu d’atteindre les 10 000 titres à la mi-2016 et les 15 000 six mois plus tard.

https://www.youtube.com/watch?v=78DDSJiogMA

Au total, jusqu’à 5 écrans (PC, PC portable, tablette, smartphone…) peuvent se connecter à Zive dans un même foyer et un mode de lecture hors connexion est prévu. À titre de comparaison, le forfait incluant l’UHD est facturé 11,99 euros par mois chez Netflix. Le service de SVOD américain autorise un maximum de 4 écrans en simultané. Par contre, contrairement à Zive, il ne nécessite pas d’être abonné chez SFR pour en profiter.

Des accords ont été signés avec divers fournisseurs de contenus dont Disney, Viacom, Pixar, ABC Studios, Warner Bros, Europa, Miramax, Sony Pictures TV et France Télévisions. Cependant, plus de la moitié du catalogue est destinée prioritairement aux enfants : SFR annonce en effet que 3000 programmes sont répertoriés dans la rubrique « jeunesse », sur les 5000 prévus au lancement.

Plus intéressant, SFR laisse à penser qu’il va se lancer dans la production de contenus originaux. « Des séries exclusives et des productions originales viendront enrichir l’offre courant 2016 », annonce le FAI. Va-t-il donc suivre les traces de Netflix, qui a produit son premier long-métrage cette année avec Beasts of Nation, pour avoir des contenus que la concurrence n’a pas ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés