Activision Blizzard met le cap sur le jeu mobile. Et le studio américain frappe fort : il annonce l'acquisition du créateur de Candy Crush Saga pour 5,9 milliards de dollars.

5,9 milliards de dollars. Tel est le montant que s’apprête à dépenser Activision Blizzard dans le cadre de l’acquisition du studio de développement King Digital Entertainment, qui est principalement connu pour avoir créé le jeu sur mobile Candy Crush Saga, dans lequel le joueur doit aligner des bonbons verticalement ou horizontalement afin de les retirer de la partie et passer ensuite au niveau suivant.

Si l’opération est approuvée par les actionnaires de King Digital Entertainment, ces derniers recevront 18 dollars par action. C’est moins que le montant d’introduction — 22,5 dollars — lorsque l’éditeur est entré en bourse, mais c’est toujours plus que son niveau actuel : 15,54 dollars. Elle devra aussi être validée par les autorités de réglementation compétentes. Activision Blizzard espère boucler ce dossier au printemps 2016.

200 jeux réalisés mais un seul vrai succès.

Au sein du nouvel ensemble, King bénéficiera d’une marge de manœuvre assez large. Le géant du jeu vidéo précise en effet qu’il ne compte pas interférer dans les activités de sa future filiale, qui aura une capacité opérationnelle autonome. Cela étant dit, King pourra compter sur le soutien financier de sa maison-mère pour soutenir ses franchises.

Fondé en septembre 2002, King a développé plus de 200 jeux au cours de ses treize ans d’existence mais seul Candy Crush Saga a connu un réel succès sur les smartphones et sur Facebook. D’autres titres ont certes tiré leur épingle du jeu, comme Candy Crush Soda Saga, Diamond Digger Saga, Farm Heroes Saga, Bubble Witch 2 Saga et Pet Rescue Saga, mais sans parvenir à égaler Candy Crush Saga.

Malgré tout, les jeux de King attirent chaque mois près de 340 millions de joueurs dans le monde, toutes plateformes confondues (web, mobile, réseau social). Et même si King reste très dépendant de Candy Crush Saga, cette situation n’a clairement pas effrayé Activision Blizzard, qui n’a pas lésiné sur les moyens pour s’offrir le studio.

Activision Blizzard prend conscience de l’importance prise par le jeu vidéo sur mobile.

En achetant King, Activision Blizzard se dote d’une véritable division pour conquérir le segment de smartphones. L’entreprise, qui était jusqu’à présent cantonnée à l’univers du PC, et dans une moindre mesure dans celui des consoles de salon, montre par cette opération de très grande envergure qu’il a pris conscience de l’importance qu’a pris le jeu vidéo sur les mobiles et les réseaux sociaux.

Dans son communiqué, Activision Blizzard explique d’ailleurs que le jeu sur mobile connaît la croissance la plus forte parmi tous les segments vidéoludiques. Le secteur devrait peser pas moins de 36 milliards de dollars dans le monde à la fin 2015 et afficher une croissance cumulée de plus de 50 % entre 2015 et 2019. Pour Activision Blizzard, comme pour Nintendo d’ailleurs, c’est un domaine qui ne peut plus être ignoré.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés