Blizzard annonce l'ouverture de la version bêta d'Overwatch, son tout premier FPS. Les comptes éligibles seront choisis par vagues successives à partir de ce soir.

Les choses se précisent pour Overwatch. Après plusieurs années de développement, le tout premier jeu de tir à la première personne (FPS) développé par Blizzard va entrer dans une nouvelle phase de son développement. C’est en effet ce mardi en fin de journée que la version bêta du titre arrive. Mais attention : tout le monde ne pourra pas en profiter.

En effet, fidèle à son habitude, le studio n’autorisera qu’un petit nombre de joueurs à tester Overwatch. Pour avoir une chance d’être sélectionné, il faut posséder un compte Battle.Net et indiquer son souhait de participer à la bêta en cochant l’option adéquate dans la section « Jeux & Codes », puis « Bêtas : configuration du profil ».

Blizzard rappelle à cette occasion que l’accès à la bêta ne s’obtient pas par une clé d’invitation. Les sites web, les e-mails et les personnes affirmant le contraire se trompent ou tentent une arnaque en vendant des codes bidons. Pour le studio, sa manière de procéder permet d’éviter la revente de clés et les tentatives d’escroquerie.

Par ailleurs, le but de cette bêta n’est pas de permettre à quelques veinards de s’amuser avant l’heure. Pour Blizzard, il s’agit de vérifier « la jouabilité, l’équilibrage, le ressenti et le plaisir de jeu » et de mettre à l’épreuve la « résistance de l’infrastructure de nos serveurs, et nous assurer ainsi que le jeu fonctionnera correctement sur le plus grand nombre de systèmes possible ».

Les rares élus seront au « cœur de l’équipe de test ». Blizzard tient à récolter l’avis de la totalité des joueurs et compte les pousser à discuter de chaque aspect du jeu, qu’il s’agisse des cartes, des capacités ou du jeu en équipe. C’est pour cela que Blizzard insiste sur le nombre « extrêmement limité » des bêta-testeurs.

Quant aux autres, ils pourront miser sur les week-ends de test bêta. Ces opérations ponctuelles auront pour but d’accueillir un nombre bien plus important de joueurs, afin de vérifier la capacité du studio à encaisser les pics de connexion sans dégrader l’expérience de jeu.

Manifestement, des enseignements ont été tirés chez Blizzard depuis le lancement de Diablo III. Faut-il en effet rappeler que la sortie du célèbre hack and slash avait été quelque peu gâchée par la fameuse erreur 37 ?

Avec Overwatch, Blizzard tente pour la première fois une incursion dans le monde très concurrentiel très FPS. C’est par ailleurs le troisième jeu du studio qui explore un genre différent, avec le jeu de cartes (Hearthstone) et l’arène de bataille (Heroes of the Storm). Ces dernières années, Blizzard se limitait au MMORPG, à l’action-RPG et au jeu de stratégie en temps réel.

Overwatch a été présenté en novembre 2014. C’est le premier jeu du studio depuis une vingtaine d’années à ne pas s’appuyer sur l’une de ses trois grandes licences (Warcraft, StarCraft et Diablo). Le titre décrit un univers futuriste racontant l’histoire d’Overwatch, une force d’élite internationale. Aujourd’hui disparue, elle était chargée de rétablir la paix dans un monde en guerre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés