Le livre dont vous êtes le héros, impossible à transposer au web ? C'était sans compter sur Twitter et son ingénieux système de mentions.

Si vous avez vécu votre adolescence entre les années 1980 et les années 2000, vous avez forcément eu entre les mains un Livre dont vous êtes le héros. Ces bouquins interactifs, nommés sobrement livres-jeu par les éditeurs qui ont transposé au français le gamebook anglo-saxon, mettent le lecteur au centre de l’intrigue. C’est lui qui choisit vers quoi se dirige l’histoire, quels objets il va ramasser sur son chemin, quels ennemis il va affronter et quels alliés il va choisir d’aider.

Le succès de ces livres ont permis aux éditeurs de les décliner pour toutes les tranches d’âge et dans tous les univers imaginables, de la science-fiction à la fantasy en passant par les enquêtes modernes ou le Moyen-Âge. Cela dit, ces jeux en papier ont eu du mal à se transposer au numérique, qui fait une bonne place à l’image et à l’interactivité immédiate (on imagine mal avoir à tourner les pages d’un ebook pour aller au prochain événement…).

Tout ça, c’était avant Twitter et avant que des artistes et game designers utilisent la fonction de mention du réseau social pour créer des aventures complètes.

In medias res

Si vous souhaitez vous y mettre, vous pourriez commencer par l’intriguant wnd de Terence Eden. La page de garde du compte vous place dans l’action sans crier gare : ils arrivent et vous devez fuir ou vous cacher. Vous ne savez pas qui vous êtes, vous ne savez pas où vous êtes, vous ne savez pas qui ils sont, mais ils n’ont pas l’air de vouloir jouer aux cartes.

En cliquant sur les mentions, vous irez de compte en compte pour dérouler l’histoire. Comme dans un jeu dont vous êtes le héros en papier, vous pouvez bien entendu mourir.

À vous d’être plus malins que nous pour éviter ce genre de situation désagréable.

le bon .gif

Comme Twitter a eu la bonne idée d’animer les .GIF dès la prévisualisation d’un tweet, le compte Twitter dont vous êtes le héros nommé Leon’s Cool Game en a fait une bonne utilisation pour illustrer ce type d’aventure. Contrairement au précédent, le jeu du pixel-artist Leon renoue avec la tradition de l’histoire et propose quelques tweets introductifs pour poser le décor.

Avec ses images, son décor et ses animations spécialement conçues pour lui et qui feront certainement vibrer la fibre nostalgique des joueurs, le tweet-jeu de Leon place la barre très haut. Pas un mot de plus : nous vous laissons découvrir l’histoire !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés