Donald Trump vient de proposer un autre Républicain pour siéger au sein de la FCC, la commission chargée de réguler le secteur des télécoms.

Donald Trump continue de remodeler la commission fédérale des communications (FCC). Après avoir choisi un opposant notoire à la neutralité du net pour présider l’organisme puis proposé une Démocrate favorable à la neutralité du net (les règles de la FCC interdisant d’avoir plus de trois représentants d’un même parti politique), le président des États-Unis vient de suggérer un troisième nom : Brendan Carr.

Le site Ars Technica indique que Brendan Carr a occupé pendant trois ans le rôle de conseiller juridique auprès d’Ajit Pai sur les questions internationales, la sécurité publique et le sans-fil. Pai l’a ensuite nommé directeur juridique de la FCC quand il est lui-même devenu président de la commission. Sa proximité avec lui mais aussi sa connaissance des dossiers, admise par l’opposition, ont joué en sa faveur.

FCC ajit pai
Ajit Pai, président de la FCC, à droite.
CC FCC

À l’heure actuelle, la FCC fonctionne en effectif réduit : ils ne sont que trois en poste, deux Républicains (Ajit Pai et Michael O’Rielly, lui-même hostile à la neutralité du net) et une Démocrate (Mignon Clyburn, qui est partisane de ce principe). Les nominations de l’autre Démocrate, Jessica Rosenworcel, et de Brendan Carr doivent être confirmées par le Sénat pour être effectives.

Avec l’arrivée de Brendan Carr au sein de la FCC, dont la candidature devrait être validée sans difficulté par les parlementaires, le camp Républicain aura alors trois représentants sur cinq au sein de la FCC, les Démocrates, deux. Donald Trump devra toutefois procéder à une autre nomination, dans la mesure où le mandat de Mignon Clyburn doit expirer très bientôt. Il devra alors choisir une personnalité Démocrate.

Partager sur les réseaux sociaux