Benoît Hamon tente de promouvoir son revenu universel d'existence, mesure phare et très critiquée de sa campagne, auprès des électeurs, à l'aide d'un simulateur en ligne. Celui-ci était toutefois victime d'un bug du plus mauvais effet, ce lundi, qui affichait une perte de revenus aux salaires moyens.

Pour mieux faire connaître son projet de revenu universel d’existence (R.U.E) aux électeurs, Benoît Hamon a entamé ce lundi 3 avril une double promotion : plusieurs caravanes sillonnent la France jusqu’au 21 avril pour présenter cette mesure phare de son programme, tandis qu’un simulateur en ligne permet de découvrir si l’on aura droit au dispositif, et, si oui, dans quelle mesure.

L’intention, louable, a vite pris une tournure déplaisante pour le candidat du Parti socialiste lorsque Marianne, en testant plusieurs fois l’outil, s’est rendu compte que son simulateur faisait perdre de l’argent aux salaires moyens…

L’hebdomadaire montre en effet que tous les salariés qui percevaient aux alentours de 2 500 euros brut par mois mais aussi des allocations, qui n’auraient donc pas dû bénéficier du revenu universel (réservé à ceux qui gagnent « moins de 1,9 smic brut par mois soit 2 800 € »), se voyaient à la place débiter un solde négatif, affiché par un message tel que : « Vous percevrez un R.U.E de – 7 euros mensuels (- 94 euros annuels) ». Pour les salaires les plus élevés, la soustraction s’élevait même à – 301 euros annuels. De quoi faire frémir sur cette mesure très critiquée du programme de Benoît Hamon, ses détracteurs y voyant un encouragement à ne pas travailler.

Un bug vite corrigé par l’équipe de campagne du candidat

Contactée par Marianne, l’équipe de campagne du candidat a vite rectifié l’erreur : depuis, saisir un salaire qui ne donne pas droit au R.U.E. affiche simplement le message « votre situation reste inchangée », comme le simulateur aurait dû le faire depuis le début. Le bug est surtout du plus mauvais effet alors que Benoît Hamon, désormais dépassé par Jean-Luc Mélenchon dans les sondages, tente de redynamiser sa campagne.

À moins d’un mois du premier tour, découvrez les programmes des candidats à la présidentielle sur Numerama.

Crédit photo de la une : CC Marion Germa

Partager sur les réseaux sociaux