L'association Secours Catholique souhaite lutter contre les stéréotypes associés à la pauvreté à l'aide d'une application mobile en réalité augmentée, intitulée Chasse aux préjugés.

Le Secours Catholique vient de lancer une application mobile pour dépoussiérer les idées reçues. Ce jeudi 9 mars, l’ONG membre du réseau humanitaire mondial Caritas a entamé une campagne virale pour briser les stéréotypes sur la pauvreté. Les chômeurs n’auraient aucune envie de travailler, le RSA permettrait de vivre correctement, le système social français entrainerait l’assistanat… Voici un petit florilège des préjugés contre lesquels s’élève l’association.

Chasse aux préjugés

Intitulée Chasse aux préjugés, l’application mobile s’inspire largement de Pokémon Go, comme le notent nos confrères du Monde. Son interface fait en effet appel à la réalité augmentée. Comme dans le célèbre jeu de Niantic, les joueurs doivent traquer de petites créatures disséminées un peu partout grâce à la géolocalisation. Sauf qu’ici, point de Pikachu ou de Bulbizarre, mais de petits monstres représentants des préjugés, comme ceux énumérés plus haut.

Une fois le préjugé trouvé sur la carte, et localisé par la caméra dans l’application, l’utilisateur doit le démasquer en gommant une bulle. Un texte explicatif apparaît alors, déconstruisant le stéréotype que vous venez de capturer dans vos filets. Au fur et à mesure que vous chassez des préjugés, le compteur global augmente, permettant par la même occasion d’apporter un soutien aux projets du Secours Catholique.

Un hashtag sur les réseaux sociaux

L’association a également lancé le hashtag #RévolutionFraternelle, sur lequel elle relaye la campagne « Liberté, égalité, sans préjugés ». Dans un sondage, le Secours Catholique constate que les principales causes de la pauvreté avancées par les Français sont le chômage, le coût de la vie et la précarité. 20 % des personnes interrogées citent « le manque de volonté des gens pour s’en sortir » pour expliquer les causes de la pauvreté, et 31 % évoquent « un système social favorisant l’assistanat. »

Si l’étude dresse le constat d’une « opinion publique très consciente des enjeux liés aux inégalités et à la pauvreté, et pour beaucoup prête à s’engager », cette application entend lutter contre l’imaginaire collectif des figures du profiteur ou de l’assisté.

L’application Chasse aux Préjugés est disponible sur iOS et Android.

Partager sur les réseaux sociaux