L'organisation américaine EFF propose une nouvelle version de l'extension Privacy Badger, qui vise à empêcher le pistage des internautes pendant qu'ils sont sur le net.

Depuis 2014, l’organisation américaine EFF développe Privacy Badger, une extension pour navigateur qui empêche le pistage publicitaire par divers dispositifs (comme le bouton « J’aime » de Facebook). D’abord fourni sous forme expérimentale, le logiciel a connu une première évolution au cours de l’été 2015 avec la sortie de la version 1.0 de Privacy Badger.

Cette semaine, l’ONG a lancé une version améliorée de son module, qui passe donc en version 2.0. Compatible avec Firefox, Chrome et Opera, il intègre le support du mode de navigation privée (ou incognito, selon le nom qui lui est donné), un outil d’import / export des paramètres pour passer d’un navigateur à l’autre ainsi qu’un fonctionnement plus doux, moins susceptible d’affecter la navigation.

internet-reseau-ethernet-connexion
CC Martinelle

D’autres changements sont à noter, comme la résolution d’un souci qui provoquait la fuite de l’adresse IP pendant l’utilisation de WebRTC, une interface plus claire pour les utilisateurs non-anglophones et des améliorations sur Firefox pour rendre l’outil plus réactif. De quoi intéresser les quelques 900 000 usagers quotidiens de l’extension, selon les statistiques fournies par l’EFF.

L’ONG rappelle que Privacy Badger ne s’attaque pas à la publicité elle-même. Ce n’est pas à proprement parler un logiciel pour bloquer les encarts publicitaires ; il s’agit plutôt d’un outil qui consiste à empêcher que les annonceurs puissent pister les internautes et leur proposer des réclames ciblées, en se basant sur ce qui a été visité sur des sites précédents par exemple.

Respecter les utilisateurs

« Bien que Privacy Badger bloque en pratique de nombreux encarts, il s’agit plus d’un outil de protection de la vie privée que d’un bloqueur de pubs. Privacy Badger incite les annonceurs à  traiter les utilisateurs de manière respectueuse et anonyme plutôt que de suivre le statu quo de l’industrie en matière de pistage en ligne », rappelle l’organisation américaine.

Les annonceurs qui respectent la politique du Do Not Track (« Ne Pas Pister ») établie par l’EFF ne seront pas entravés par l’action du Privacy Badger. Grosso modo, la politique du DNT consiste à faire en sorte que les publicitaires respectent le choix des internautes si ces derniers expriment clairement le désir de ne pas être suivis en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux